Vie culturelle

Xu yanju ou les premières impressions

Xu yanju ou les premières impressions

Diplômé des Beaux-Arts de l’Université Normale de Harbin et doctorat de l’Université Paris I, Panthéon Sorbonne, Xu Yanjun acquiert depuis son enfance un savoir et une technique picturale hors pairs. Formé au sein d’une famille d’artistes, il deviendra disciple des plus grands Maîtres de Chine. Il élargit ses connaissances à Paris où il travaille sous la direction de Michel Sicard, Professeur des Universités, peintre, poète.

Membre de l’Association des Artistes de Chine, Maître de Conférence dans la discipline Beaux-Arts et instigateur de manifestations, rôle majeur dans la promotion des échanges culturels entre la France et la Chine, Xu Yanjun a organisé ces dernières années, à Paris, Shanghai ou Pékin, un grand nombre d’expositions à succés. Figure montante d’un art contemporain chinois en pleine expansion, il a l’honneur d’offrir en exclusivité au public parisien un aperçu de son œuvre, tableaux aux coloris éclatants, peintures sur toile et broderies sur soie.

« Xu Yanjun médite sur des infra-mondes , les cellules ¨C mais qui sont des ensembles gigantesques : tels apparaissent-ils dans ses tableaux de près de deux mètres de large, ou plus. Avec eux, on s’aventure dans des espaces sans échelle, ceux de la physique moléculaire. Il travaille sur des surfaces vastes, des tableaux en fenêtres ouvertes sur le monde. Dans son imagerie, il est autant un savant, un biophysicien ou un astrophysicien, qu’un poète. Sa sapience, et sa poétique, ce sont des labyrinthes chromatiques révélant l’envers des corps, sa peinture plonge dans l’invisible. Son art, contemporain, sera une médecine douce, pensée comme en Orient, entre le plein et le vide : l’œuvre nous rassurera sur les sauts, les transits, les passages, rien ne doit s¡¯¨¦trangler, mais tout devra se plier, se couder gracieusement pour assurer ce glissement universel de l’homme à lui-même, aux autres, au monde ».

Voyage dans l’abstrait, version moléculaire

Des toiles abstraites aux couleurs puissantes vibrent de tout leur éclat!

 C’est grand, luminescent, abstrait et en même temps je ne me sens pas perdue. Je me laisse emporter dans l’espace, petite cellule parmi de nombreuses congénères, je flotte doucement, j’accompagne, le temps d’un regard, je tourne, je virevolte, je glisse et je m’éclipse mollement pour repartir dans un ailleurs.

La transition de toile en toile est intuitive, délicate, légère. Et ces couleurs ! étonnantes ! on s’y fait, on s’y fait ! Cher Xu Yanju, écoute- moi : Peinture sur toile, matières , textures, c’est généreux et j’aime. Broderies sur soie, bizarre, j’ai une irrésistible envie de … toucher !

Lilapik/asietralala

Spectacles, et infos culturelles d’asie


Xu yanju or first impressions

Xu Yanjun, a member of the Association of Artists of China, a Lecturer in the discipline of Beaux-Arts and the instigator of events, a major role in the promotion of cultural exchanges between France and China, has organized in Paris, Shanghai or Beijing, a large number of successful exhibitions. A rising figure in contemporary Chinese art in full expansion, he has the honor of offering to the Parisian public an overview of his work, paintings in brilliant colors, paintings on canvas and embroideries on silk.

« Xu Yanjun meditates on infra-worlds, cells ¨C but which are gigantic ensembles: such appear in his paintings nearly two meters wide, or more. With them, one ventures into spaces without scale, those of molecular physics. He works on large surfaces, open windows on the world. In his imagery, he is as much a scientist, a biophysicist or an astrophysicist, as a poet. His wisdom, and his poetics, are chromatic labyrinths revealing the reverse of the bodies, his painting plunges into the invisible. His art, contemporary, will be a soft medicine, thought as in the East, between the full and the emptiness: the work will reassure us on the jumps, the transits, the passages, nothing must strangle, Bend, and bend gracefully to ensure this universal shift from man to himself, to others, to the world.  »

Travel in the abstract, molecular version

Abstract canvases with powerful colors vibrate with all their brilliance!
It is great, luminescent, abstract and at the same time I do not feel lost. I let myself be carried away in space, small cell among many congeners, I float softly, I accompany, the time of a glance, I turn, I twirl, I slip and I slowly eclipse to leave again in another .

The transition from canvas to canvas is intuitive, delicate, lightweight. And these colors! Amazing! We get used to it! Dear Xu Yanju, listen to me: Painting on canvas, materials, textures, it’s generous and I like. Embroidery on silk, weird, I have an irresistible desire to … touch!

Lilapik / asietralala

Shows, and cultural info of asia

A Propos de l'auteur

ritdelaban

ritdelaban

Directeur général de la publication

Ajouter Un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.