Vie culturelle

Les têtes de chien, Chants populaires du légendaire chrétien

x250_couv_hd_tetes_de_chien_la_marelle-jpg-pagespeed-ic-8murmjrfkb

LES TÊTES DE CHIEN

 

Nouvel album La Marelle

Chants populaires du légendaire chrétien

Sortie le 23 septembre 2016

Droits, fabrication et distribution : Fremeaux & Associés / Distribution disquaires : Socadisc

Production Collectif TO&MA – avec les soutiens de la fondation Orange, de la Cité de la Voix (Vézelay) et de l’Adami

 

En écoute ICI

https://soundcloud.com/user-363215547/albums

 

+ d’infos dans le dossier à télécharger ci-dessous
Contact public  www.tetesdechien.com –  www.fremeaux.com

 

Entre ciel et terre, sacré et profane, tradition et inventivité

 

C’est un répertoire méconnu et captivant que révèle La Marelle, celui des chants populaires du légendaire chrétien.

Des chants de tradition orale venus du fond des âges, et d’une étonnante modernité grâce à la vision contemporaine qu’en donne le quintette atypique Les Têtes de Chien,  » Quintette a capella contemporain pour chansons traditionnelles ».

 

Initialement créées et chantées dans la vie quotidienne, ces chansons s’inspirent de récits de vie, racontent des histoires qui apparaissent ici sous un éclairage neuf, celui des hommes et des femmes du peuple qui chantaient dans l’intimité de leur foyer, à la veillée ou lors de fêtes, loin du dogme de l’église.

 

Sont présentées dans ce nouvel opus 22 chansons où il est question de jeune fille miraculeusement changée en cane, de pommier qui se penche devant Marie pour lui offrir un fruit, de jeunes conscrits qui prient pour conjurer la mort, de miracles, de complaintes … d’une poésie pastorale parfois espiègle, à mi-chemin entre croyances païennes et légendes bibliques.  La tendresse et la simplicité des images : l’humanité  d’une Marie cachant ses larmes dans son mouchoir d’argent (La Sainte Vierge pleure), d’un Jésus-Christ habillé en mendiant (Jésus-Christ s’habille en pauvre), d’une nourrice désespérée de la mort de son petit (Le miracle de Saint Nicolas), de deux bêtes qui soufflent sur un nouveau né pour le réchauffer (Le voyage à Bethléem), nous touchent autant que nous amuse l’humour de certains chants: l’imitation des poules par les jeunes hommes pendant la quête de Pâques (comptines des poules), ou leur enthousiasme à compter les derniers jours de pénitence (A dix heures dans ces verts prés)…

 

Après sa création sur scène en 2015, le répertoire de La Marelle  enregistré à la Cité de la voix à Vézelay en prise directe, dévoile une humanité simple et fragile, cinq voix d’hommes dans le grand dénuement du chant a capella qui subjuguent par leur beauté empreinte de spiritualité.

Des mélodies magnifiques et intemporelles portées par cinq voix en or.

 

Venus de la chanson française, du théâtre, de l’opéra, ou des musiques traditionnelles, Justin Bonnet (Tête de baryton et directeur artistique), Philippe Bellet (Tête de ténor) , Henri Costa (Tête de basse) , Didier Verdeille (Tête de ténor) et Grégory Veux (Tête de baryton) réinventent leur propre folklore contemporain et urbain nourri de la tradition orale des anciens, et ouvrent un nouvel espace aux pratiques polyphoniques.

 

Comment offrir à entendre aujourd’hui un chant de labour en l’absence de bœufs, une berceuse en l’absence de nourrisson ? Quels nouveaux éclairages et écrins offrir à ces chansons transmises à travers les générations pour en diffuser toute la saveur, tout le pouvoir émotionnel ? Comment transmettre leur étonnante modernité? Comment les sortir de leur monodie originelle, leur faire une douce violence en les ravivant auprès des publics ?

Autant de questionnements que les artistes placent au centre de leur travail de (re)création.

Epaulés pour l’occasion par la compositrice Caroline Marçot, Les Têtes de Chien proposent ici une lecture équilibrée de ce répertoire entre inventivité contemporaine et profondeur des racines traditionnelles, dans un espace inclassable entre musique savante et musique traditionnelle, musique ancienne et musique contemporaine.

 

Après Portraits d’hommes, Les Têtes de Chien nous offrent avec La Marelle un 2ème album essentiel et précieux qui redonne vie à ces chants immémoriaux pour en révéler l’essence émotionnelle et la force poétique, ces chants du peuple qui racontent une partie de notre histoire/HISTOIRE, des histoires incarnées avec inventivité, tendresse et espièglerie, des interprétations virtuoses et sobres, des gourmandises de mots et de mélodies,  et toujours une joie enfantine à raconter …

 

A Propos de l'auteur

ritdelaban

ritdelaban

Directeur général de la publication

Ajouter Un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.