Vivre

SOUVENIRS, SOUVENIRS DE CHINE

CHINE 2013

Mardi 27 août

Départ pour la Chine. C’est mon quatrième voyage.

L440xH331_jpg_1-8-4b0ab[1]

Nous décollons plutôt en avance, le Boeing 777 s’élance sur la piste et met le cap sur Pékin.

Après un voyage confortable, nous nous posons à destination avec une exactitude exemplaire.

Mercredi 28 août

A l’arrivée, une petite attente et voici enfin madame Aiming. Nous partons à notre hôtel qui ressemble plutôt à un club de vacances avec ses bungalows en bois disséminés dans un beau parc. Le logement y est bien confortable, nous disposons en plus de la chambre, d’un véritable living avec canapés, table basse, réfrigérateur, télévision etc… Après une courte sieste, nous partons au restaurant pour une répétition : chorégraphie, balance son… Après le diner, nous montons sur scène après en avoir pris plein les oreilles avec un chanteur pop ! La scène est très haute, nous accédons par un escalier très raide. C’est parti pour notre premier spectacle qui méritera quelques corrections, surtout pour les enchaînements. Première nuit complète bien méritée.

Jeudi 29 août

Voici le grand beau temps avec un léger vent frais très appréciable compte tenu de la température élevée (33°).

Le matin, nous partons dans le grand parc d’attractions pour découvrir les bassins où l’on peut pêcher moyennant finances (carpes, esturgeons, crabes…)

Dans l’un d’eux, les poissons sautent de toutes parts et l’un d’eux atterrit juste à mes pieds. Je l’attrape le temps d’une photo et le remets à l’eau. Ensuite nous passons par une sorte de petite ferme où les poules pondent des oeufs destinés à la vente immédiate.

Après le déjeuner, notre guide nous fait visiter le hall de la Mongolie avec ses superbes yourtes, hautement décorées.

En fin d’après-midi, le vent a été si fort qu’un arbre s’est incliné dangereusement devant notre bungalow, une intervention musclée du staff a permis de remédier au pire.

La soirée va démarrer et après discussion et recadrage de la chorégraphie, cette fois-ci les enchaînements passent bien, les départs des morceaux de la banda sont nets. Le fait de descendre dans la salle, aller près des gens, faire rire les enfants, confère une nette amélioration pour l’ambiance.

Nos interventions sont saucissonnées, car je devrai chanter mes rocks après une intervention de musiciens chinois.

Cette fois, j’ai exagéré la tenue du rocker avec casquette noire garnie d’une chaîne, et lunettes “Elvis Presley”

Je trouve que le public est plus enthousiaste ce soir. Notre sortie de scène est chaudement saluée et on nous demande de “remettre ça” dans la salle intérieure du restaurant.

C’est encore géant et très bon signe d’être redemandés. Nous rejouons avec ardeur.

Moment de détente, nous buvons tranquillement 1/2 bière ( la pinte fait un litre et nous n’avons pas encore assez d’entraînement pour l’engloutir, cela viendra plus tard).

En rentrant à nos bungalows, nous croisons Francine qui nous raconte ses déboires nocturnes.

Comme la nuit manque de lune altérant la visibilité sur le parcours vers les bungalows, elle est tombée dans un bassin !Plus de peur que de mal ! Demain nous avons l’autorisation de madame Aiming pour aller à Pékin maintenant que nous sommes reposés.

L440xH331_jpg_2-8-a1506[1]

Vendredi 30 août

Départ de bonne heure et nous visiterons (à nouveau et avec plaisir) le temple du ciel, toujours aussi resplendissant et nous nous promenons dans les jardins admirant les arbres comme sculptés par le temps. L’un d’eux a 500 ans. Si seulement il pouvait parler…

Ensuite nous faisons du shopping au marché aux perles. Les prix ont bien augmenté me semble-t-il et la négociation plus difficile.

Nous regagnons notre logement par un véritable parcours du combattant : métro avec changement, puis bus où nous sommes tassés comme des sardines, la caissière crie très fort.

Après le diner, à nouveau notre spectacle : la vie en rose, le répertoire de banda qui s’améliore… habillé d’or avec ma casquette , les lunettes d’Elvis et les chaussures noires et blanches, l’ambiance est à son comble. Les projecteurs chauffent considérablement, la sono est puissante et de qualité, les animateurs sont très toniques et même un peu trop bavards.

Pour terminer, à la demande de quelques tables, nous offrons un aubade conviviale suivie d’une dégustation de bières. Il faut aller dormir, nous sommes si fatigués.

L440xH331_jpg_3-8-69f7f[1]

Samedi 31 août

Nous prenons notre bus 641, puis les lignes de métro 10 et 5 et nous allons visiter le célèbre temple des lamas, une vraie merveille architecturale. Dans les jardins s’impose une sérénité profonde propice à la méditation. Nous allons ensuite voir le temple de Confucius et nous égarer dans un quartier glauque que l’on appelle ” les U tongs” (vieux quartier à la limite de l’insalubrité).

Retour dans l’après-midi pour le grand spectacle auquel assiste la Direction. Le show se déroule bien, la motivation étant ce soir à son comble. Ensuite, nous assistons à toutes les animations et nous sommes surpris de voir monter sur scène notre guide Belinda dans une superbe tenue scintillante, interprétant à merveille deux chants chinois, sa voix est céleste et nous sommes sous le charme.

Aussi nous la félicitons chaudement pour sa prestation, ensuite le spectacle prend des proportions festives, débordantes, c’est la fin de la fête de la bière qui coule plus qu’à flots.

Dimanche 1 septembre

Après un tour au marché aux puces, direction place Tian An Men et visite de l’opéra de Pékin qui a été créé par un architecte français Andrew. Henri est arrivé !!!

Le soir, finis les grands podiums, nous allons dans un emplacement plus confiné (la scène est plus petite, la sono de moindre qualité, petits problèmes techniques) le spectacle au global est médiocre, l’ambiance un peu électrique.

Lundi 2 septembre

La cité interdite nous ouvre ses portes (je l’ai déjà visitée plusieurs fois), mais on ne se lasse jamais car l’ endroit est sublime et tellement chargé d’histoires. Le parc à l’arrière avec ses rocailles nous apporte un peu de fraîcheur et de calme.

Tour dans le centre de Pékin

Nouveau spectacle le soir bien amélioré, meilleurs enchaînements, cependant le nombre de spectateurs réduit un peu chaque soir.

Mardi 3 septembre

Visite du palais d’été, encore une place de choix, c’est vraiment superbe et magique, quelques endroits inspirent le peintre que je suis, le tour en bateau est particulièrement détendant. Nous montons à nouveau sur scène le spectacle commence à bien se rôder, mais où sont les spectateurs ?

Mercredi 4 septembre

Il y a eu beaucoup d’orages pendant la nuit, ce matin il pleut encore ce qui apporte un peu de fraîcheur et ne nous empêche pas de nous rendre dans un petit village voisin. C’est la Chine rustique avec des petits commerces, des marchés locaux. On y trouve légumes, fruits, poulets, canards, poissons, crapauds : la vraie Chine authentique d’hier et d’aujourd’hui… Comme il pleut toujours ce soir, relâche, le spectacle est annulé et nous sommes bien heureux de ce break.

Jeudi 5 septembre

Visite de la tour de l’horloge, il fallait s’y attendre, l’escalier est très raide mais arrivés en haut nous sommes récompensés par une vue panoramique de la ville époustouflante.

Nous assistons à midi à la cérémonie des tambours. L’après-midi, promenade en touk touk à travers les U tongs, puis à pieds autour d’un lac.

Cette journée bien remplie sous un beau ciel bleu, nous enchante.

Le soir, le spectacle se passe à merveille, j’esquisse quelques déhanchements à la Elvis… pour le fun. Dégustation de saké au bungalow pour clore cette soirée festive.

Vendredi 6 septembre

L’excursion à la grande muraille est annulée compte tenu de l’orage menaçant. Nous retournons donc au marché aux perles pour dépenser quelques “Yuan”, je reviens avec un portable . Le soir , le spectacle est rapidement et bien expédié. Réunion en notre bungalow pour débattre de la meilleure manière d’aller à la grande muraille. Aucune conclusion plausible n’en résultera même avec l’aide du saké.

Samedi 7 septembre

Aujourd’hui repos.

J’en profite pour faire du lavage et du rangement. Je me promène aussi dans le parc à travers les bassins avec ses nombreux pêcheurs de crabes et de poissons, c’est le week- end , les visiteurs sont nombreux. Je déambule dans le parc d’attraction avec ses manèges, ses machines infernales, bonnes à donner le grand frisson.

Le soir, le spectacle se déroule bien. Après mon passage, je vais m’asseoir pour regarder le spectacle de magie et la troupe des clowns et danseurs. A la fin du spectacle, il y a beaucoup d’enfants, alors je les emmène au bord de la scène pour qu’ils admirent les animaux réalisés avec les ballons, puis c’est la grande joie quand vient la distribution des ballons.

Dimanche 8 septembre

Bonne nouvelle, le Directeur ayant été très satisfait du spectacle, décide de nous dédier deux minibus pour que nous puissions aller tout le groupe au complet voir la grande muraille, le temps est brumeux néanmoins. L’orchestre joue à tout rompre sur une plate forme précédant les marches accédants à la muraille, le public apprécie et bien sûr se livre le scénario classique des photos. Je chante quelques rocks avec ma guitare, les gens dansent ! c’est vraiment sympathique. Je pars sur la gauche car les marches sont moins hautes. Je me souviens de la pénibilité l’année dernière quand nous avions pris le parcours à droite. Je me promène tranquillement et j’ai toujours autant de plaisir à revoir la grande muraille. Nous repartons de Pékin avec de nombreux bouchons. Nous passons à table. C’est un peu nostalgique car c’est le dernier diner ! Aux dernières nouvelles, il va y avoir un orage et le spectacle de clôture est annulé. Dommage, on avait envie de marquer le coup. Nous buvons une bière entre amis dans le living du bungalow.

L440xH331_jpg_4-6-c80bc[1]

Lundi 9 septembre

Il va falloir faire la valise, c’est le départ vers une nouvelle aventure.

Mardi 10 septembre

Il pleut un peu , comme toujours pour un départ nostalgique. Après le déjeuner, départ à 14 h pour l’aéroport, notre avion est à 17 h.

Il décolle avec beaucoup de retard car il y a un “bouchon” sur le taxi-way, il faut patienter longtemps avant le décollage. Nous contournons des orages apocalyptiques, le spectacle est digne d’un opéra. On se pose à Chanchan et retrouvons Serge et Pierre-Michel.

Nous partons dans un autocar assez luxueux avec des sièges en simili cuir . A moitié parcours, on s’arrête sur un parking glauque et assourdissant . On assiste à un ballet de longs camions poussiéreux transportant divers matériaux.

Oh surprise, on ne repart pas tout de suite car le chauffeur fait valoir que son temps de conduite est écoulé et qu’il doit se reposer. On repart enfin vers 4h et puis on dort comme on peut dans le car. Arrivée enfin vers 6 h dans notre hôtel à Chenzhou, c’est un bel hôtel, le hall est immense… les chambres spacieuses. On se réveille tard pour un déjeuner de “qualité” en présence des autorités chinoises, on boit même du vin de Bordeaux et on lève son verre à la santé des bonnes relations culturelles franco-chinoises. 16 h départ en excursion. Nous inaugurons un musée consacré à l’art minéral . On admirera des variétés de pierres splendides puis une exposition de superbes photos, ensuite nous visitons le temple de Boudha dans une belle végétation luxuriante.

Le lieu est très reposant.

Diner à nouveau avec les officiels dont la responsable du développement touristique des régions chinoises et le maire adjoint de la ville. Le diner était succulent, j’ai apprécié le fruit du dragon et les “moon cakes”. Un petit tour dans la ville après diner, la chaleur est toujours présente.

Mercredi 11 septembre

Journée maritime !

Je me lève par erreur à 2 h (le téléphone de mon co-locataire hurle dans la chambre, je croyais que c’était le réveil.), je me re-réveille plus tard vers 5 h. Départ pour le lac DONG JONG que nous découvrons sous la brume, ce spectacle est encore plus envoûtant lorsqu’apparaît soudain une geôle avec un pêcheur lançant son filet avec dextérité…Tout ceci était très zen. Après nous partons vers un grand lac sur lequel nous prenons un bateau typique “rouge” symbole du bonheur. Je chanterai une chanson pour la belle camera-woman et nous accostons sur une île – visite d’une grotte éclairée par un jeu de lumières bien” flashies” – le lac commence à se rider sous le vent au retour. Déjeuner toujours de qualité.

Nous allons ensuite dans quelques échoppes dédiées au thé , puis dans le centre plus animé ou se concentrent marchands de fruits, légumes, viandes, poissons et même des crapauds.

Retour à l’hôtel pour un diner buffet.

Jeudi 12 septembre

Première répétition pour le festival de CHENZHOU, grand théâtre de plusieurs milliers de places. Le temps est gris, il pleuviote. Nous prenons nos marques pour le show télévisé de ce soir.

Le “Canon” de Martial est retrouvé, ouf !

Après-midi = shopping.

Ce n’est plus Pékin, les magasins sont moins alléchants. C’est enfin le grand festival qui commence, dans un théâtre de 7 000 spectateurs avec une grande scène éclairée de centaines de projecteurs et un écran géant animé.

Premier passage : les clowns avec la magie, et plus tard c’est l’ensemble des musiciens, l’orphéon qui délivre deux morceaux tonitruants. Les deux prestations ont été saluées largement par le public.

Pour le final tous les participants montent sur scène. On se verra sûrement à la télévision car les chaînes étaient là pour couvrir l’évènement. D’autre part, je suis interwievé plusieurs fois par des télévisions. Parfois le bruit est tel qu’il est bien difficile d’entendre les questions en anglais. Je réponds également en direct à la radio de Crépy en Valois de Serge. Nous irons ensuite à une terrasse de café boire quelques bières et jouer à la belote, bonne ambiance de camaraderie. Henri va devoir quitter la Chine car Eve a des problèmes de santé.

Vendredi 13 septembre

Pierre-Michel a raté son avion pour Paris. Henri repart demain par Air Vietnam, 25 h de vol. Il passe par Saïgon.

Monsieur le maire de Moret sur Loing est bien rentré en France. Allons dans le centre commercial. Nous recherchons désespérément quelques “cadeaux” à rapporter en France, mais rien de bien motivant. Il faudra aller à Chenzu.

Serge me “briefe” sur l’intervention que nous allons avoir de sa radio de Crépy en Valois. Je vais insister sur le côté culturel, dans le cadre du festival. La radio RVM 93,7 www.rvmfm.com

Fred l’animateur nous questionne sur le festival d’hier soir et sur les animations à venir. Le soir, spectacle à nouveau pour ce grand festival. Je jouerai avec une corde en moins, elle a certainement cassé à cause des changements de température.( Il ne faut pas non plus être trop superstitieux vous avez remarqué la date ?). Le climat est tropical dans la journée et se rafraîchit en soirée.

Tout se passe bien. Nombreuses photos de tous les groupes ensemble pour le final.

Après nous partons dans un café à l’extérieur et nous jouons de la musique et chantons. On démarre par un air africain (djumbo) puisque Nathan un congolais sympathique est à la percu. L’ambiance monte, les gens affluent, la patronne nous offre des bières et nos voisins de table nous convient à boire du saké. Certains en abuseront…Je joue et rejoue sur ma pauvre guitare à laquelle il manque toujours une corde. La soirée finit tard… elle était assez délirante.

Samedi 14 septembre

La guide”Ouxi” nous accompagne dans un quartier commerçant moins touristique. Café dans la chambre avec quelques camarades après le déjeuner.

Tout se passe bien au spectacle du soir.

Retour le soir au café où nous faisons l’animation, il y a beaucoup de monde et tous dansent avec entrain. A la fin , je vais chanter avec les congolais qui sont sympas et bons musiciens. Le faux Mao Tsé Toung est à notre table. Nous sommes très honorés !

Dimanche 15 septembre

Nous partons en montagne pour visiter un site magnifique “roc mountain”. Il fait très chaud. Retour à l’hôtel. Après-midi libre. Dernière du grand show. C’est à mon avis notre meilleure prestation. Le plateau est très bien sonorisé, j’ai aussi apprécié la qualité du son pour le chant. Retour au café, ambiance inexistante. Nous prenons tranquillement une bière. On se lève tôt.

Lundi 16 septembre

Départ 6 h pour le festival de Gui Yang. Plusieurs cars s’y destinent. Nos valises sont dans un autre car. Nous avons les instruments avec nous. On peut dire que pour nous ce festival a été vite expédié, c’est aussi bien car dans cette mine d’or désaffectée c’est la canicule et l’on se réfugiera plus haut à l’ombre d’un bosquet. Ensuite, nous allons dans un petit village pittoresque et entamons quelques airs bien entraînants. Il fait très chaud, nous sommes presque aux “tropiques”.

Nous allons déjeuner dans un bel endroit, le Diamond mountain., très belle structure, des maisons à vendre pour les riches chinois, le tout est doté d’un splendide golf.

Après le déjeuner, nous montons enfin dans le car où se trouvent nos valises. Le voyage est court : 5 mètres puis on retourne dans le car précédent, allez comprendre !

Finalement , nous arrivons à la ville de Chenzhou, notre hôtel est suffisamment confortable.

Après le diner, un petit tour dans la ville. Nous découvrons un endroit où les gens dansent, semble-t-il sur un rythme latino-rock, c’est beau à voir cet ensemble de danseurs.

Mardi 17 septembre

Départ pour la visite d’un parc avec un temple plutôt récent, un cours de yoga par Angéla qui nous détend, puis nous visitons un beau musée retraçant l’histoire de Chenzhou à partir de l’époque préhistorique, c’est très intéressant. Le pays était doté de ressources minérales conséquentes, ce qui explique sa richesse.

Déjeuner joyeux avec “kampe”(santé) général au saké. L’après-midi nous nous promenons dans un beau parc et faisons quelques courses dans des échoppes…

Mercredi 18 septembre

Départ en bus à 9 h pour Shang Sha.

Long périple à travers les campagnes, beaux paysages et des contrastes saisissants : après un village “écologique” soigné avec de beaux espaces verts, des détritus, des maisons délabrées… Il y a encore beaucoup à faire pour mettre le pays en état.

Nous devions loger dans un hôtel près de l’aéroport, mais comme il n’y avait plus de place, nous nous retrouvons au centre de Shang Sha. A l’hôtel une dame parfaitement bilingue (anglais chinois) vient à notre secours pour dialoguer avec la réception. Demain lever de bonne heure pour prendre un avion pour Pékin…Départ de Pékin pour Paris “sous la pluie”, c’est normal, il pleut toujours quand on quitte la Chine ! Souvenirs, souvenirs

Vous resterez dans mon coeur…

MICHEL RECULLET

PS : Merci Henri pour cette belle aventure

A Propos de l'auteur

lilapik

lilapik

Ajouter Un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire