Vivre

Shanghaï du début de siècle.

Wanted, des infos de Shanghaï du début de siècle.

Quand une bretonne part à la recherche de détails de la vie de son grand-père qui a vécu à Shanghaï de 1922 à 1934 dans la concession française.

Avis à tous ceux qui auraient des informations sur la vie des français dans les concessions à cette époque, sur les traversées en paquebot et leurs escales (Paul Lecat, Empress of Canada ou le Bremen) ou via le Transsibérien !

Mon grand-père, Eugène Fonteneau, est arrivé à Shanghaï à bord du paquebot Paul Lecat en 1922. Il avait 18 ans et allait avoir pour mission de diriger les réparations des navires, de guerre pour la plupart italiens, portugais, américains et français pour la société Kiou sin Dock dont les Messageries Maritimes avaient des parts majoritaires semble-t-il. Il a travaillé avec Etienne Sigaut, Mr Le Scour et Mr Laurent. Il a vécu dans les années fastes de la concession, période au cours de laquelle le jeu, l’opium et la prostitution étaient à leur apogée. J’imagine que mon grand-père a dû bien profiter de la vie même s’il travaillait beaucoup. J’ai quelques notes sur sa vie en Chine, mais je souhaite en savoir plus. Il nous a longuement parlé de dîners protocolaires où on lui servait plus de 20 plats (chinois), les plus raffinés les uns que les autres, mais j’ignore à quoi cela pouvait correspondre. Il a également vécu l’attaque des japonais à Shanghaï en 1932 et a fait quelques allers-retours en France. Il quitte la Chine définitivement en 1934 et restera marqué toute sa vie par cette riche expérience.

Si quelqu’un a des informations sur les relations entre les français et les chinois ou autres communautés présentes dans les concessions, ou les personnes avec qui il a travaillé, merci de me les transmettre :

Mon contact

A Propos de l'auteur

ritdelaban

ritdelaban

Directeur général de la publication

Ajouter Un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire