Vivre

Orientalisme et physique moderne.

Orientalisme et physique moderne.grande fleur

Orientalisme et physique moderne.

La physique quantique et la pensée extrême orientale, corrélation ou convergence de vue ?

Le texte que je vous propose est un compromis, bien maladroit peut-être, mal assuré, assurément, incomplet, non-abouti, très certainement, et, ou bien, comme un défi, à savoir concilier l’inconciliable.

Connaissez-vous, le vieil adage des deux sortes de vérités ? De l’une sont les propositions si simples et si claires que la proposition contraire est insoutenable. De l’autre, de celle des  » vérités profondes « , sont les propositions dont le contraire contient aussi une vérité profonde.

Ce vieil adage fut la maxime de Bohr, Niels Henrik David. Et aussi en son temps l’adage de son école (*l’école de Copenhague).

La pensée et le langage… Ce qui est de l’ordre du transcendantal est la pensée et ce qui appartient au logos est le langage. Première difficulté : les deux ne sont pas comparables. Le langage est dépendant de la pensée, mais pas l’inverse.

Deuxième difficulté : La pensée occidentale avec son corollaire, la philosophie, est exclusivement ou presque dualiste. Par là-même le langage est profondément dualiste. La pensée d’extrême- orient et son corollaire philosophique est exclusivement ou presque, non- dualiste. Le langage suit donc cette tendance.

Troisième difficulté : La physique classique est considéré comme étant une science exacte, et, par conséquent, encore largement d’usage déterministe. La physique moderne, dit « physique quantique » est résolument non- déterministe, et exclusivement ou presque statistique.

Ce texte est échafaudé en trompe l’œil, sur le mode du plan en perspective, ou pour employer un terme plus moderne qui conviendrait mieux, en superposition d’état. Il ne peut en être autrement si l’on veut concilier l’inconciliable.

J’assume, je prends le risque.

Et je me fous pas mal, d’être ou de ne pas être « RIDICULE ».

Aphorisme de circonstance :

Voir la connaissance comme la non- connaissance, voilà ce qui est bien. Voir la non- connaissance comme de la connaissance, là est le mal. L’on est guéri d’un mal que l’on tient pour un mal. Le sage ne va pas mal ; c’est son mal qui va mal. Quand à lui-même il va fort bien !

Laozi (Lao Tseu)

Version plus occidentalisée, plus accessible :

Savoir, et se dire que l’on ne sait pas est bien. Ne pas savoir et se dire que l’on sait conduit à la difficulté. Etre conscient de la difficulté permet de l’éviter. Le sage ne rencontre pas de difficultés, car il vit dans la conscience des difficultés et donc, n’en souffre pas.

Idem, Laozi (Lao Tseu)

Physique quantique et la pensée d’extrême orient.

Quiconque connaît un peu la pensée et la philosophie d’extrême orient, la pensée et la philosophie de l’Inde et plus généralement tout ce qui est encore appelé orientalisme, ne peut être que stupéfait par les convergences de vue avec la physique moderne, particulièrement avec la physique quantique ou avec la physique relativiste quantique. Ce ne sont que de simples analogies ? L’avenir nous le dira … Pour ma part j’en ai fait le constat, il y a plus que ça ! Et cela n’a nul besoin d’être démontré, tellement cette évidence nous apparaît au grand jour. C’est pour cette raison qu’il est complètement inutile de développer ce thème et de démontrer ce qui saute aux yeux. En développant ce thème, il est également évident que l’on joue aux jeux des similitudes, attitude fort puérile ; à ce jeu, on sème forcément la confusion en ne récoltant, en définitive, que les quolibets.

Démarrer sur un axiome, c’est se moquer du monde me direz vous, pirouette un peu facile. Alors lisez (*Kurt Gödel) et ensuite j’attends vos quolibets, mais de pied ferme ; car attention si vous me dites bien connaître Gödel , choisissez bien vos quolibets.

Il ne s’agit pas être ridicule…

Les similitudes existent et d’autres que moi en ont aussi fait le constat.

C’est pour cette raison que je m’autorise à parler de cette nouvelle physique qui, après tout, reste un sujet de réflexion comme un autre… Ne sommes- nous pas considérés comme des êtres pensants et Emmanuel Kant se définissait lui -même ainsi.

Il est beaucoup plus important de connaître ou de faire connaître cette nouvelle physique que de savoir, si oui ou non, nous sommes, nous autres, les occidentaux, les seuls et uniques détenteurs de la sagesse. Sommes nous en droit et en devoir, d’imposer nos vues, nos « us et coutumes » aux autres, au nom de la sagesse. En lieu et place de la sagesse…

De nouveau, il ne s’agit pas être ridicule…

Le préambule est peu orthodoxe, le reste ne le sera pas non plus. Je commence par une petite histoire rigolote pour détendre l’atmosphère, si atmosphère il y a ?

Et aussi parce que je les aime bien ces physiciens radio- actifs, méta-atomiques et quantiques.

Deux physiciens se rencontrent, l’un dit à l’autre : « que deviens tu ? » et l’autre lui répond : « Je saute à la corde avec de plus en plus de cordes et de plus en plus vite ». « Oui mais en physique où en es- tu ? » lui demande le premier. « Je termine la théorie du tout, il ne me reste plus que quelques détails à régler. Vois tu, j’ai trouvé un nouveau nœud, qui devrait nouer toutes mes cordes entre elles » lui répond le second, « Et toi où en es tu en terme de physique ? » Le premier : « Je travaille dans le vide et je comprends de moins en moins la physique, mais, jamais « mon hache »* ne s’émousse. » Puis il s’éloigne. Après un temps de réflexion, le second lui court après en criant « C mousse, C mousse, que veut tu dire par là ? »

Beaucoup d’entre nous dirons ceci : Je ne peux pas comprendre la physique, je suis nul en math. Nul besoin de mathématique pour comprendre la physique, ce dont nous avons besoin, c’est d’une tête, et nous en sommes tous pourvus. Les maths, après tout, ce ne sont que des histoires de boules ou de points carrés, à la place notre tête suffit amplement. Emu, par cette nouvelle physique et sachant qu’elle n’utilise au fond que l’addition et l’addition tout le monde connaît, pourquoi pas vous ? Emu par le savoir, ému par l’esprit.

Les physiciens eux- mêmes avouent s’être arrangé avec les maths et les mathématiques n’en sont pas le moteur, mais un outil rudimentaire, l’essentiel est ailleurs, c’est l’énigme !

Le moteur est, et restera toujours une énigme !

Voyons l’état des lieux, de ce qui est, de ce qui bouge et de ce qui est en devenir …

Nous sommes en « terre mathématique » et pas au pays de la physique, ici, c’est l’hexagone et tout doit être exact. Et bien ça change, l’inverse est déjà vrai, la place n’est plus à prendre elle est tombée ! Les papillons ont investi le lieu, et nul filet ne les en chassera ! Les historiens appellent cela une période. Les philosophes n’imaginent même pas à quoi ils vont être confrontés, et comme tout ce qui à un temps de retard, ils devront être réactifs.

Et …

En avant la musique !

Joyeuse fanfare pour les uns.

Symphonie fantastique pour les autres.

Pour les indécis c’est aux choix, concerto ou requiem ?

Comprendra qui pourra et qui le peut me comprendra.

Vivaldi ou verdi ? Pipes & Drums ! Le quantique

Les frères Cheng (XI siècle) conversaient de la nature en ces termes :

Parler de la nature sans parler d’énergie, c’est être incomplet ; Parler d’énergie sans parler de nature, c’est être peu éclairant. C’est se tromper que d’en faire deux choses distinctes. Sans trop se mouiller, ils avaient vu juste. On en est plus là aujourd’hui, l’observateur conscient fait son entrée.

Physique quantique.

Energie. Phénomène. Réalité.

Je vais tenter de jargonner comme eux, pour vous donner une idée de la chose. Restaurer ce langage est impossible, il est plus utile de s’en imprégner pour mieux en pénétrer le sens. Et puis c’est drôle, ils parlent comme des Spoutniks, les physiciens quantiques.

A partir de maintenant je m’exprime en langage Spoutnik :

Toute chose étant égale par ailleurs, on peut approximativement dire que la physique moderne prend aujourd’hui deux directions distinctes.

L’une de ces directions consiste à s’enfler de modèles mathématiques totalement déconnectés de toute réalité. Des univers improbables, et invérifiables, aux dimensions multiples toujours plus nombreux sont sensés expliquer notre réalité et notre quotidien ?

Traditionnellement on en connaît que quatre dimensions, trois pour l’espace (hauteur, largeur, surface) et une pour le temps.

Bien qu’il fusse plus judicieux de parler de trois dimensions à savoir :

- L’espace

- Le temps

- L’unicité (système des relations unitaires, l’ordonnance, la cohérence du tout).

L’autre direction est celle que s’est choisie la physique quantique ; elle utilise aussi de puissants modèles mathématiques, mais ne s’en n’enfle pas, bien au contraire, elle agirait plutôt en réduction de ces trois concepts l’espace, le temps, et l’unicité.

La notion d’espace est déjà complètement remise en cause. La notion de temps est passée d’immuable à relative ; maintenant, au mieux, on ne sait pas ce que c’est et au pire ça n’existe pas. Si, je vous l’assure, c’est vrai et ils ont découvert tout ça en moins d’un siècle. L’unicité reste une valeur solide et heureusement sinon cela voudrait simplement dire que nous n’existons pas, ou que nous pouvons nous désintégrer à tout instant ; le mur commence d’ailleurs à se fendiller. C’est toujours la même chose avec cette physique, tout ce à quoi l’on peut se raccrocher se dissout instantanément.

C’est une constante de la physique quantique, chaque fois qu’elle rencontre un nouveau problème, il y à dissolution.

Mais alors tout disparaît, il ne reste vraiment plus rien ? Plus rien, ou presque plus rien, mais ce plus rien ou presque plus rien est extrêmement fertile, et surtout cette nouvelle physique, est restée en prise directe avec la réalité puisque qu’elle fait des expériences, et que celles ci donnent des résultats. Précisons tout de même qu’il s’agit d’une physique et celle ci ne s’intéresse qu’à l’atome, et aux particules, plus petites que l’atome. Cette physique nous dit aussi que toutes ces théories ne concernent que le petit monde des atomes et des particules, ils le nomment « le monde microscopique ». Notre monde celui ou nous vivons n’est pas concerné, il est trop « gros », ils disent que nous sommes dans « le monde macroscopiques ».

Ouf ! Un n’instant j’ai eu peur que l’espace ne disparaisse subitement, que le temps ne s’arrête et que je me transforme en pet de lapin.

Pour l’instant je suis sauf, puisque cela ne concerne que le monde microscopique, les atomes et bien sûr les particules.

Mais un certain trouble me taraude à nouveau. Atomes avec un s, particules avec un s, ne suis je pas moi même constitué d’atomes et de particules ? Alors cul par dessus tête, et pet de lapin, voilà un drôle de parfum ; cette odeur ne serait elle pas celle de cette nouvelle physique ? Cela ne sent pas très bon, et je ne suis pas tout à fait sûr de vouloir en savoir plus.

Rien à craindre me disent les physiciens quantistes, « il y a la fonction d’onde » qui empêche que tu te transformes en pet de lapin ». Pour plus de sécurité j’aimerais bien la connaître votre fonction d’onde, montrez moi à quoi ça ressemble.

Alors Là, je ne vous explique pas ce qu’ils m’ont montré ! Devinez quoi ?

Un hiéroglyphe, si je vous le jure, c’est vrai. Ils me prennent soit pour un imbécile soit pour Champollion. Mais jamais ils me feront avaler cette couleuvre, ils s’imaginent que je vais croire que ce qui nous protège du pet de lapin c’est un gris, gris mystique, alors là, je dis wâllou, merci pour la couillonnade.

Que vois-tu sur mon front ? Il n’y a pas marqué gondolier.

Après le premier choc, ils m’ont expliqué, que c’était lié aux statistiques et aux probabilités et en fait les chances que je me transforme en pet de lapin sont très faibles, tellement faibles que cela ne se produira jamais, j’ai beaucoup plus de chance de gagner au loto toute ma vie et à chaque tirage, que de finir, en pet de lapin. Ils appellent ça la réduction du paquet d’onde, c’est surprenant mais pas très difficile à comprendre, j’ai quand même les eux chocottes.

Il y a beaucoup d’autres trucs comme ça.

Par exemple ils ne disent pas que l’espace n’existe pas et parlent de « non- localité ».

Ils ne disent pas que le temps n’existe pas, mais qu’il y a dans certaines circonstances, pour des périodes infiniment brèves, une inversion de la flèche du temps. Ils disent « rupture de symétrie                                                                                                                                                                                          de la continuité temporelle ».

Ils ne disent pas ubiquité, mais, superposition d’états.

Ils ne disent pas que nous sommes mis en action par notre corps et avec notre esprit, mais, qu’il y a décohérence (ça aussi c’est surprenant, mais c’est leur jargon).

Ils avouent, presque à regret, devoir se préoccuper de métaphysique, et les deux pieds dedans, ils se défendent naturellement de toute mystique. Ils postulent l’humain, comme dépositaire des lois de la nature, mais prohibent tout chamanisme.

Certains pourraient presque s’en sortir comme ça : tout au plus, peut-on admettre une parenté lointaine, avec une notion très mal comprise de nos jours « métapsychique », le terme bien qu’impropre, conviendra peut être mieux, néanmoins, bien que vague et difficilement définissable. Ils parlent comme ça c’est le style.

Dialogue imaginaire : L’orientaliste, « Elle s’appelle comment votre fonction d’onde ? » Le Physicien quantiste, « Psy ! Mais ce n’est qu’une coïncidence fortuite et cela n’à rien à voir avec l’esprit. Il ne faut pas confondre coco et les abricots, tracas et tractatus, ou, spin et Spinoza. » Naturellement pour eux, cela va de soi, c’est évident, ça coule de source, et de source sûre ! « Des deux mains applaudissons, Psy. » Spirituel non ? (surtout ne riez pas les orientalistes, s’est l’élite scientifique qui parle).

Pour les Psy, psychologues, psychiatres, psychanalystes et autres professionnels de la psyché, ne vous réjouissez pas trop vite, vous risqueriez d’être déçu, La fonction d’onde n’à pas grand chose à voir avec vos digressions. Je vous conseille de ne pas vous y intéresser, gardez votre superbe, vos moyens d’existences en dépendent. Ou bien alors, acceptez de remettre en question vos certitudes. Fanfreluche et physique quantique ne font pas bon ménage.

Physique quantique et métaphysique où en est- on aujourd’hui ? :

Le scoop de l’année, on a pu répondre à l’angoissante question qui hante l’humanité depuis la nuit des temps. A savoir : « Est ce l’œuf qui fait la poule, ou la poule qui fait l’œuf ? » Un physicien quantique nous explique : « Un gamin facétieux remplace en cachette un œuf de poule par un œuf de cane. Et la poule devra admettre qu’il s’agit là d’un poussin différent. « C’est la bonne attitude. » Ce n’est pas le Mahâbhârata mais presque ! La métaphysique quand on débute n’est pas toujours très convaincante, la symbolique était pourtant bien choisie.

L’orientaliste goguenard pourrait se laisser aller à une petite remarque. « L’angoissante question persiste malgré tout, La poule adoptera t’elle le vilain petit canard ? » Comme chacun le sait le vilain petit canard est en réalité un majestueux cygne au plumage blanc et lisse et c’est toujours la même histoire qui se répète.

(L’ auteur de cette de métaphore est un être sensible et si il se reconnaît, qu’il me pardonne, la phrase est largement sortie de son contexte.)

Au train où vont les choses, ils vont bientôt nous dire si dieu existe ou pas. Mais cela n’a rien à voir avec le moindre concept religieux.

Ils parleront d’entité quantique intelligible, moi je dis Tao c’est plus simple, mais c’est aussi une hypothèse probabiliste réductible en paquets d’ondes, et cela n’a rien à voir avec l’esprit tout au plus, existe-il certaines analogies.

Précision : je dis Tao parce que Tao, ça veut rien dire, c’est la définition même de Tao.

Une sorte d‘étiquette sur quelque que chose qui est sans nom, Dieu, Allah, Bouddha, Le Brahmane ou Yahvé, c’est aussi réductible en paquet d’onde par un observateur conscient, et d’un point de vue probabiliste vous avez autant de chance que moi d’avoir raison. Bien que nous ne soyons pas tous égaux en raison, nous le sommes en avoir raison, la potentialité est identique pour tous, ramené aux nombre totale d’individus sur terre, et pour un seul individu il n’y a que 50% de chance d’avoir raison ou d’avoir tort, c’est kifkif bourricot) !

Et si la physique quantique est dans le vrai, ce dont je suis convaincu, on à tous raison, l’inverse étant vrai aussi, toutes choses étant égales par ailleurs, pour un observateur conscient vivant sur terre, n’étant ni chamane ni mystique !

Plus surprenant encore, si vous être athée vous avez raison aussi à hauteur de 50% !

Merci, M. Schrödinger, M. Heisenberg et M. Dirac, vous avez mis au point le syncrétisme quantique. N’oublions pas celui qui leva le lièvre, ce fut M. De Broglie (french attitude, free style) !

Des ondes des quantons et de la structure de l’atome. Parlons de ces trois personnes :

M. Schrödinger, Erwin (1887-1961) physicien autrichien.

Il découvrit la fonction d’onde, équation de physique qui décrit le comportement des particules quantons. Les particules sont vues comme des paquet d’ondes regroupées.

M. Heisenberg,Werner Karl (1901-1976), physicien allemand.

Il démontra que le comportement quantique, description du petit monde de l’atome et des particules, est entaché d’un certain flou, appelé principe d’indétermination, parce qu’il est impossible de connaître simultanément la vitesse et la position d’une particule.

M. Dirac, Paul Maurice (1902-1984) physicien anglais.

Il unifia les deux théories, en fit la synthèse, montrant qu’il s’agit de deux approches qui regroupent une seule et même réalité. Il mit un terme, au débat portant sur le dualisme des ondes corpuscules. Le formalisme quantique était achevé, abandonnant par là même toute conception déterministe de la physique, au profit d’une description uniquement statistique de la nouvelle physique.

Ce fût aussi une annexion pure et simple de la physique classique par la physique quantique.

* Ceci dépassant largement le cadre étroit de cette imprécise rubrique voir réf bibliographique :

- Alice au pays des quanta pour débutant.

- Le cantique des quantiques pour débutant confirmé.

La parenthèse se referme ; revenons au syncrétisme quantique ; si l’approche de cette nouvelle physique est exclusivement statistique, alors le seul moyen de connaître l’unicité, réside dans l’appréciation du tout c’est à dire envisager toutes les hypothèses, avec un total de 100 % (Idem ? de M. Cantor).

Le Zéro et l’infini étant considérés comme un tout.

Cet aphorisme en illustre assez bien l’image :

Le retour est la façon dont la voie se meut

La fluidité est le moyen qu’elle emploie

La multiplicité des êtres

Est née de quelque chose

Et ce quelque chose

De rien .

Laozi (Lao Tseu)

Zéro quantique infinité (ça c’est convaincant). La représentation de l’unicité ne peut être perçue que par l’infinité du vide, et son potentiel énergétique lui aussi infini.

Nous ne sommes que la résultante des fluctuations du vide quantique et rien de plus.

La cause première ne se trouve nulle part ailleurs.

A point nommé, autre aphorisme choisi :

Deux, issus d’une même source mais portant des noms différents Ce deux- un s’appelle mystère Mystère au- delà du mystère Porte secrète Porte de toute merveille.

Laozi (Lao Tseu)

A quoi bon se quereller tant qu’à la supériorité d’une thèse sur une autre concernant l’origine de toute chose.

De ces querelles, seule l’ignorance les anime, la volition les maintient vivaces, générant de la sorte, la confusion, la haine, et le désordre.

Syncrétisme tout court et syncrétisme quantique, vers une nouvelle science de la nature très humaine, Science et conscience, Pierre angulaire, l’observateur conscient :

Toutes les personnes qui auront lu ceci ne peuvent plus l’ignorer. De proche en proche, je l’espère, c’est un gros paquet d’ondes qui va se réduire.

Si l’on pouvait inventer la même chose pour la bêtise humaine, on aurait enfin la paix. Mais là… De gros intérêts économiques sont en jeu, et les entités abstraites ne sont pas réductibles par le paquet d’onde, puisqu’il ne s’agit plus d’observateurs conscients.

L’économie est une science humaine, et pas une science dure elle n’a pas à s’occuper de cela et que personne ne se sente offensé. L’observateur conscient, s’appelle variable d’ajustement, la souffrance humaine quantité négligeable, de plus indémontrable par le calcul ou par calcul.

Il faut bien le reconnaître certains aspects de cette nouvelle physique sont révolutionnaires, aux frontière du réel, aux frontière de la matière aux frontière du temps, aux frontière de l’esprit, aux frontière de la raison.

Physique non conformiste, non déterministe, et non matérialiste, c’est la définition même de subversif.

Qui dit subversif dit dévastateur ; mais quand n’est il vraiment ?

Subversive cette nouvelle physique, mais non, elle rêve de papillons et de douceur amicale. Est ce subversif que de placer l’humain ou l’observateur conscient au centre de la physique ?

Non, s’est très sympathique au contraire, et l’on ne peut que les encourager à continuer sur cette voie.

La physique serait elle devenue une science humaine comme les autres ou un peu plus que les autres, une science humaine de la nature ? Soutenant le tout, la physique quantique serait la poutre faîtière de cette nouvelle science en gestation.

Amazing gace ! Varium et mutabile…

Marcher avec la tête. L’atome fait peur mais peut on s’en passer ? L’informatique fait peur mais peut on s’en passer ? Les armes de destruction, armes massivement parallèles font peur. On peut s’en passer, ne sommes nous pas des observateurs conscients ? On aura beau contrôler les médias, par des méthodes sournoises ou autoritaires, inventer des armes terrifiantes, ou furtives, composer une pensée unique pour tous et l’imposer par la coercition, ou par le brouillage des repères et la propagande, vider toutes les consciences par l’épuisement aux travaux forcés, ou faire suer le burnous une soupe et au lit, hélas, on ne pourra jamais contrôler ce qui se passe à l’intérieur des boîtes crâniennes de chaque individu ; on ne contrôle pas les étoiles !! Du moins la probabilité pour qu’un individu vivant sur terre et patati et patata, puisse contrôler les étoiles est pratiquement nul. C’est pour cette raison que cela ne se produit jamais !! L’histoire nous apprend que ceux qui ont essayé ont payé cher le prix de leur héroïsme !!

Revenons à nos moutons, qu’ils soient réels, virtuels ou potentiels !

Selon les théories de la physique quantique, ces moutons là contiennent une forte probabilité de passer du potentiel au virtuel, en passant par le réel. Et oui la physique quantique c’est difficile, mais si l’on connaît le jargon c’est plus simple. Enfin simple ce n’est qu’une appréciation parce qu’il faut aussi savoir qu’il y à les couleurs et les saveurs, et je ne me moque pas de vous, les particules elles tournent sur elle même cela s’appelle le « spin » ; elles ont une couleur par exemple rouge, elles ont une saveur et il est possible de les savourer ; quand je vous dit que c’est passionnant c’est bien plus que cela ! Il y à belle lurette que les physiciens ne parlent plus de matière, mais uniquement d’énergie pour eux c’est la même chose, idem. La matière pour ceux qui ont un métro de retard, c’est un agrégat de vide et d’énergie. Il y à aussi des particules étranges on sait pas pourquoi mais elles s’appellent « S », et tout ça (couleur, saveur, spin, etc), ne sont que des repères mnémotechniques définissant uniquement des entités abstraites.

Comprendre par là la connaissance que nous en avons, le sujet ne concerne plus la nature en soi, mais la nature livrée à l’interrogation humaine (*Werner Heisenberg).

Pause humoristique.

Une particule « S » veut dire Strange (particule étrange) comme : S en ruse des urnes. Honnis soit qui mal y pense, je case juste un palindrome.

Top du top l’éclate totale « Jumping Jack Flash », féerique et fantastique, stupéfiant sans produit stupéfiant, lucide et translucide.

La science fiction, c’est du pipi de chat, comparée à la physique quantique, ils sont à la remorque, les mecs. Loin…………………………………………………Très loin derrière. Imaginez une particule réelle inter- agissant avec une particule virtuelle, en remontant le temps, en émettant un photon (c’est un grain de lumière), passant ainsi du positif au négatif, tout en tournant sur elle même, dans état superposé et dans un espace non local.

Ou cette petite particule qui était bleu, devient violette, elle était vanille elle devient chocolat (je romance un peu). Mais tout ça n’est pas réellement vrai, puisque que l’on ne sait pas ou et quand cela s’est produit (du moins on ne peut l’affirmer avec certitude, ce n’est qu’une estimation).

Cette estimation, parlons-en un peu. Elle a été déduite à partir d’outils d’abstractions qui ne sont eux mêmes que des occurrences de probabilités.

Et rien ne dit que si l’on n’avait pas observé la petite particule, tout cela ne se serait pas passé autrement, et personne ne peut affirmer que ça ne continue pas ailleurs. Les quanta sont des valeurs discrètes, ils aiment la discrétion, moins ils se font remarquer mieux ils se portent. Bref, à la finale, le moment venu, tout devra rentrer dans l’ordre car l’énergie c’est comme cela que ça marche. L’énergie c’est comme le chat qui retombe toujours sur ses pattes, c’est la loi de la conservation de l’énergie. Et encore ce que je viens de vous expliquer est soumis à une condition : tout ce qui est vrai, le contraire est vrai aussi, mais pas l’inverse, enfin là on rentre dans le détail et c’est peut- être pas tout à fait comme ça que les physiciens quantiques présentent les choses, et j’édulcore un peu.

Juste une parenthèse, c’était sur ce point, qu’il y avait désaccord entre Einstein et Bohr ; cette histoire s’est passée au siècle dernier, elle est connue sous le nom de « choc des titans », (Gros différent relatif au jeu de dés, l’un disait nous jouons aux dés, l’autre ne voulait pas l’admettre.) je vous raconterai ça un jour.

< Je suis sûr que vous n’avez rien compris, ce n’est pas étonnant car complètement dingue, « un vrai truc de ouf ».

Eux il en sont déjà là , ils font des truc avec et ça marche ! Où ça ? Mais ici sur notre terre !

Après cette enthousiasme débridé, retournons au calme. La maîtrise.

Pas à pas :

D’une grande souplesse, la physique quantique avance de manière empirique. Spéculations, modélisation (statistique), théorie, expériences, résultats, on avance on avance et tant pis si l’on ne comprend pas vraiment bien ce que l’on fait. Le plus souvent ce que l’on trouve, disent les physiciens quantiques (les résultats de nos expériences), n’a aucun sens, ou plus exactement défie le bon sens et cela importe peu puisque l’essentiel est ailleurs. C’est une histoire de fou ? Oui ! Certainement, mais depuis le début de sa création, la physique quantique ne fut jamais prise à défaut, toutes ses prévisions sont avérée correctes, le constat est sans appel et plaide en sa faveur. La physique quantique est efficace et elle fonctionne très bien !

La physique moderne avance bien dans deux directions, l’une est exclusivement théorique, l’autre suit la tradition qui a toujours prévalu aux gens des sciences ; elle est empirique.

De ces deux directions :

La première conduit aux chimères, (y a un verrou, théorème de Gödel)

La seconde suit droit fil

La première disparaissant (dans les limbes) et la seconde triomphe.

Comment je le sais ?

Parce qu’il faut bien que je vous l’avoue, je n’y connais pas grand chose en physique, enfin le minimum juste un tout petit chouya quoi… Alors comment je le sais ?

Voici donc ma réponse, cette nouvelle physique prend le bas comme racine, le haut prend donc le bas comme fondement. C’est comme ça, que je sais qu’elle triomphe.

Et celui qui crie « ridicule », au piquet, pied nus et mains sur la tête…

Vous me copierez cent fois « suivre le droit fil veut dire, faire retour à la racine. » Répétez après moi : Je suis rond comme un neuf ( § 9), Je retourne à la racine, à six (§ 6), Je connais le neuf et j’adhère au six.

Conclusion :

Pensée pour moi même (humiliant mea-culpa ). J’ai évité de justesse un second piège, à savoir faire moi même une présentation succincte et synthétique de cette nouvelle physique. C’est naturellement parce que j’en suis bien incapable.

En revanche, j’ai choisi quelques très bons ouvrages. Je vous les propose, si le sujet vous intéresse ? Ce sont de très bons livres d’initiation à cette nouvelle science, accessibles pour tous ceux qui ont une tête, sans restriction liée au niveau d’étude, à l’âge, ou à la position sociale. Ces ouvrages ont été faits et bien faits et s’adressent aux personnes de 7 à 177 ans (espérance de vie augmente, ils ont prévu large). Qui a dit, que les physiciens ne communiquent pas sur leur science avec le grand public ? Là c’est encore une idée reçue. Je vous assure qu’ils sont prêts à toutes les acrobaties pour nous faire partager leur passion.

Des artistes sont déjà passés maître du temps et de l’espace :

En vérité je vous le dis, les physiciens sont aussi des artistes rompus à l’abstraction mathématique, soucieux de rigueur scientifique ils communiquent de manière fort habille sur les avancées de leur science, sans, ou avec un minimum de formalisme mathématique. Comment font ils ? Et bien comme les artistes avec des métaphores et des allégories.

Le triomphe est modeste, l’humilité souvent ce qui les caractérise. Un prix Nobel de physique ne fera pas plus d’une minute au JT de 20 heures, en revanche un joli but de football fait amplement mieux. Ce n’est pas de leur faute, si le paysage audiovisuel est constellé d’âneries, dont le niveau de bêtise jamais atteint, est tout à fait représentatif de notre consternante réalité.

Cela aussi peut nous foutre les chocottes (j’espère qu’ils ne regardent pas trop la télévision à Taverny ou sous l’eau ailleurs)… Si il y avait un doute sur mes propos, il serait bon que je justifie ma démarche qui ne doit pas être perçue comme frondeuse car ce n’est pas mon objectif, ni mon monde de pensée, ni même ma façon d’agir ou ma préférence personnelle, simplement le rêve du papillon, juste ça.

L’art martial, tendu vers l’efficace, consiste à s’occuper de tactique et de stratégie, ce n’est pas une science encore moins une science humaine et en rien cela ne les concerne ; je n’ai donc pas à m’excuser pour l’offense, les militaires font leur travail et ce n’est pas facile, ils n’ont pas à se poser de questions.

Pour les médias ne faisant ni partie des sciences, ni partie des arts, ils n’ont aucune raison de se sentir offensés.

Vers un humanisme quantique.(L’infra atomique, la porte de jade.)

Le temps est venu, pour nous d’apprendre le langage quantique.

Le pire est déjà fait, le meilleur ! Tel est notre bon plaisir ! On se fout pas mal de savoir si c’est mystique ou pas ; si cela se révélait être mystique, ça nous concernerait beaucoup.

Pour finir une histoire hilarante à se pisser dessus !

Pensées pour eux même : Dans un pays lointain à plusieurs années lumières de la terre, Arc Maurèle est une petite planète tranquille, où tout est presque partout parfait. Le responsable de la cité rencontre souvent l’ami de la sagesse (c’est un ami à lui, qui s’appelle comme ça), ils parlent ensemble se congratulent et retournent vaquer à leurs occupations. Un jour le responsable de la cité convoque un physicien et lui dit : « Tout le monde aimerait savoir pourquoi, tout n’est pas parfait, je te charge de cette mission. » Une semaine après, le physicien retourne voir le responsable de la cité et lui dit : « c’est possible de savoir ce qui coince encore, mais ce sera très coûteux », le responsable de la cité tousse un peu et dit : « je vais voir ce que je peux faire », je passe les détails, il y a eu un référendum, on a trouvé le fric. Quelques années plus tard, tous les problèmes sont résolus. Le responsable de la cité convoque le physicien, il le félicite chaudement, mais celui-ci, s’ouvre à lui d’un vague sentiment d’incomplétude, le responsable de la cité n’y entend pas grand chose à ces états d âmes, et lui dit : « va voir mon ami (l’ami de la sagesse) il a réponse à tout ». Le physicien rencontre l’ami de la sagesse, ils discutent ensemble, celui-ci lui conseille, de s’en tenir à ce qu’il sait faire de mieux « calculer », le reste n’étant pas de sa compétence. Quelques années plus tard rien ne va plus sur Arc Maurèle. Le responsable de la cité convoque le physicien, celui-ci lui conseille d’aller voir son ami.

Le responsable de la cité s’appelait Ibru. L’ami de la sagesse s’appelait Sibur de son vrai nom. Le physicien Spin Osa. Les habitants du pays lointain les Arc Maurèlius.

***

Devinette quantique : Uniquement pour Physicien de très haut niveau, et ayant une connaissance solide de la théorie des quanta. Le 29 octobre de la même année à 9h la paix triomphe. Trouvez deux observateurs conscients. Calculez l’amplitude de probabilité, pour que l’événement se soit déroulé différemment, un jour avant ? Utilisez uniquement vos connaissances en physique. Bonne chance ! Si vous n’avez pas trouvé, disons un jour après, descendez de cheval, et marchez un peu. S’asseoir en position du tailleur à même le sol. Relier les antérieurs au postérieur. Utilisez ensuite sa tête.

***

Fin du texte.

***

* Ecole de Copenhague. L’interprétation « orthodoxe » de la mécanique quantique est appelée interprétation de Copenhague (ainsi nommée en l’honneur du physicien Danois Niels Bohr.) Quand plusieurs destins différents sont possibles pour un système physique, une amplitude existe pour chacun d’eux et l’état du système dans son ensemble est décrit par la somme, ou superposition, des ces différentes amplitudes. Quand une observation est effectuée, elle trouve une valeur correspondant à l’une de ces amplitudes, et, de ce fait, les autres s’effacent, par un processus que l’on appelle la réduction des amplitudes.

***

* Kurt Gödel (1906-1978). Il est l’auteur d’un théorème de mathématiques célèbre qui porte son nom, et qui est généralement considéré comme la découverte logique la plus importante du XXe siècle. Le théorème de Gödel dit que tout système arithmétique contient des propositions indécidables, dont la véracité ne peut être démontrée avec les axiomes contenues dans ce système. On ne peut décider de leur véracité qu’en ajoutant des axiomes extérieurs au système fini. Tout système fini est incomplet . Ce théorème d’incomplétude implique que la raison a des limites et qu’elle ne peut accéder à la vérité absolue.

***

* Werner Heisenberg. La connaissance des atomes et de leur mouvement « en soi », c’est-à-dire indépendante de notre observation expérimentale, n’est donc plus le but de la recherche ; nous nous trouvons plutôt dès le début au sein d’un dialogue entre la nature et l’homme dont la science n’est qu’une partie, si bien que la division conventionnelle du monde en sujet et objet, en monde intérieur et en monde extérieur, en corps et âme, ne peut plus s’appliquer et soulève des difficultés. Pour les sciences de la nature également, le sujet de la recherche n’est donc plus la nature en soi, mais la nature livrée à l’interrogation humaine et dans cette mesure l’homme, de nouveau, ne rencontre ici que lui-même.

***

* Hache Allusion à la constante de Planck h « jamais mon hache ne s’émousse ». Max Planck physicien allemand (1858-1947.)

Il fut à l’origine de la notion de quanta, il découvrit qu’il existe une valeur minimum en dessous de laquelle les lois de la physique classique perdent leurs validités, par la suite il découvrit pratiquement toutes les constantes de la physique quantique, jamais rien ne sera plus comme avant. Un quantum ou quanta est une quantité élémentaire d’une grandeur physique.

La constante de Planck h : Le quantum d’action (Il a les dimensions du produit d’une énergie par un temps.) h quantité minimale d’action, caractéristique des phénomènes quantiques.

h=6,626176.10-34 Joules. secondes

Ce qui veut dire que pour mettre en mouvement une entité sub-atomique (impulsion initiale) il faut au minimum de travail supérieur ou équivalant à 6,626176.10-34 Joules. Secondes, en dessous de cette valeur une entité infra- atomique n’à pas de réalité en soit, elle ne contient que la potentialité à exister, ce principe est dit : « principe de latence ». Il en résulte, que les entités infra- atomique ont un certain niveau de réalité virtuelle.

Autre constante la longueur de Planck (10-35 mètre) en deçà de cette valeur la notion de distance n’a plus aucun de sens (plus de mesure possible à cette échelle.) L’activité physique à cette échelle ne peut être que déduite que façon abstraite et ne peut être vérifié de manière formel.

Principe d’action du vide taoïste (h tige de bambou) : Pour les taoïstes il existe un moyen d’accéder au non- agir : Le principe de moindre action « wuwei », en atteignant cette zone par la méditation, le corps et l’esprit ne son plus soumis aux lois ordinaires de la physique terrestre, mais dépendent de l’activité des étoiles.

Les étapes : Etape initiale maîtriser le corps. Cessation du bavardage intérieur par une pratique assidu de la méditation (pratique yin). Décontraction du corps résultante de l’immobilité prolongé (pratiqueyin). Ouverture des portes intérieures / captation de l’énergie (pratique yin et yang, travail sur les chakras et les souffles, méditation plus exercices respiratoires).

Etape intermédiaire : Zone flou ou tout peut arriver le meilleurs comme le pire (mise en garde pour les amateurs soyez prudent). Quelques conseil de bon sens accepter les choses tel qu’elles sont, ne pas paniquer être vigilant, demander conseil si nécessaire. D’un certain point de vue, c’est une forme de transgression… La raison disparaissant on entre en résonance.

Etape ultime (fiat lux) : Phosphène dans la bille de boue, (yin intérieur, yang externe.) Le principe de la mutation irréversible est déjà largement engagé le yin et yang ne font plus qu’un, le métabolisme s’est progressivement transformé tout seul, entre autres certaines liaisons se sont établis dans le cerveau, ou peut-être des points ? Il serait paraît-il possible d’ouvrir les portes du temps et de filer à l’anglaise ? Prudence tout de même, ne pas ce laisser aller à la facilité. Quoi qu’il arrive à ce nivaux on est déjà considéré comme coéternelle ! Fini la machine à laver et le retour à la case départ. Parce que l’on sait rester immobile c’est le reste qui bouge, voyager en couleurs…

Ce n’est pas très compliqué à mettre œuvre et connu depuis très longtemps, mais peut de gens pratique cette méthode, s’est peut être trop simple ?

Sous le boisseau…

Les conséquences et les implications de la découverte de Planck ne sont pas encore de nos jour complètement assimilé et comprise dans leurs ensembles, quand elles le seront nous entrons certainement dans un nouvelle age que l’on pourrait appeler « plastique », changement comportementale de l’humain en rapport avec la compréhension de la forme. Ce changement ou mutation ce fera de lui même et à grand échelle, il affectera aussi bien le corps que l’esprit, il passera nécessairement par une voie dite : voie de la vertu ou voie unique, qui peut aussi s’appeler voie de la lumière (gallicane).

La vertu tel que nous l’entendons correspond à un certain niveau de souplesse, et n’a pas grand chose à voir avec la morale, quand vertu et morale sont associé, on parle alors de confucianisme, s’est bien aussi et digne d’intérêt mais hélas très limitée.

***

La grenouille enserrée qu’elle est dans son trou au fond du puit ne saurait parler de l’océan. L’insecte qui ne vit qu’un été ne saurait parler du gel, limité qu’il est à une seule saison. Le lettré borné ne saurait parler du Dao, prisonnier qu’il est de ce qu’il a appris. Zhuangzi (Tchouang-Tseu)

***

Pour en savoir plus :

Orientalisme :

Anne Cheng Edition du seul Essais 488

Histoire de la pensée chinoise Pour tous ceux qui pensent encore, que les orientalistes sont mieux que de doux rêveurs. Pour tous ceux qui désirent, sans complexe, prendre de la graine.

***

Puisqu’il en a été question à un moment donné dans cet article, il existe pour les indiens deux grands livres : le Ramayana et le Mahabarata ; de nombreuses traductions que je ne peux ne prononcer. Le cœur de la pensée indienne c’est la bhagavad Gîtâ, fin des védas début des upanisads.

Anne-Marie Esnoul Olivier Lacombe La Bhagavad Gîta Edition points sagesses Sa9

***

L’orientalisme c’est aussi l’Islam. Ses philosophes et sa conception de l’univers.

Je ne suis pas un spécialiste, et par précaution je demande à être excusé d’avance si il y a offense, soit à figurer dans cet article, soit que le livre que je propose est blasphématoire et ce n’est pas mon intention. Je m’engage à le retirer si cela pose le moindre problème.

Je reconnais néanmoins ne pas avoir fait l’effort de n’en assurer avant auprès des autorités compétentes. French attitude, les autorités compétentes je n’aime pas ça, free style !

Frithjof Schuon Comprendre l’Islam Edition points sagesses Sa7

Pour le fun,

Musique : Magnifique Cd de l’art musicale islamique. Les derviches tourneurs – D’une grande douceur le son de la flûte, parle de l’harmonie et de l’osmose. The Turkish Ney, le Ney Turc, Kudsi Erguner Le soufisme, comme au temps des Omeyyades…

***

Nouvelle Physique :

George Gamow et Russell Stannard Le Nouveau monde de M.Tompkins Edition Poche Le pommier 12 Tout public. Une histoire drôle et émouvante d’un petit employé de banque, qui sans complexe décide gaillardement de s’initier à la physique moderne, il commence par la relativité d’Einstein, puis passe à la théorie des quanta, il ne comprend pas tout, mais vit une aventure fabuleuse.

***

Robert Gilmore Edition Poche Le pommier 12 Alice au pays des quanta Tout public.

Tout le monde a compris le clin d’œil, c’est l’aventure d’Alice aux pays des merveilles et les merveilles ce sont les quanta, si vous n’avez pas fait math sup rien n’est perdu, la théorie des quanta, ça passe comme une lettre à la poste.

***

Klein Edition Champs Flammarion 751Tout public. Il était sept fois la révolution Histoire romanesque de sept grands noms, comme sept piliers, de l’age d’or de la physique. Il en manque beaucoup, le choix est arbitraire, mais ce n’est pas le plus important. Ce qui est important c’est de mieux les connaître ces physiciens, il y a le gros, le maigre, le timide, le maladroit, le mélancolique, le joyeux, le charmeur de ces dames, ils nous ressemblent beaucoup. Ils sont tous très intelligents, et ont tous vécu une belle aventure.

***

Planck Edition Champs Flammarion 204

Initiation à la physique. Tout publique (Si je vous le jure !)

Max Planck, aller pour le plaisir, une seconde fois MAX PLANCK ! C’est par lui que tout à commencé, tout le monde connaît ou à entendu parler de la constante de Planck. Un petit pas pour l’homme, un pas de géant d’un génie pour l’humanité, il a mis le doigt dessus presque par hasard et vous savez quoi, il ne s’en est même pas rendu compte tout de suite, il est comme ça Planck un honnête homme. Plus qu’un livre de physique s’est un essai philosophique, plus encore c’est un livre qui parle de la nature. Et c’est incontournable.

***

Sven Ortoli Jean-Pierre Pharabod

Le cantique des quantiques Le monde existe-t-il ? Edition La découverte/poche 48 Tout public, livre récent, un peu plus difficile toutefois.

Lisez ce livre et vous ne le regretterez pas !

La théorie des quanta en 150 pages, une performance experte qui va droit au but, une présentation, dense, concise et synthétique de la nouvelle physique. A vous couper le souffle car redoutable d’efficacité mais aussi dérangeant ! Les questions sous- jacentes et brûlantes que pose la théorie des quanta au monde moderne, et dont personne ne veut entendre parler. Ignorer la théorie des quanta et son questionnement, profiter benoîtement de son avance fulgurante dans tous les domaines, et faire comme si de rien n’était ? Hausser les épaules et la jauger du regard, tout en la méprisant n’est pas la bonne attitude. Rentrer chez soi, allumer sont ordinateur se connecter au net, allumer sa télévision écran plasma et soudain le téléphone se met à sonner : « t’es ou ? », « à Tokyo et je fais de la moto », etc. Tout cela n’existerait pas sans les quanta. Tiens ! Voilà des objets quantiques, appeler superfluide dans notre monde macroscopique ? En clair les deux mondes, le macroscopique et le microscopique, ne sont plus si étanche ? Vous dites : « largement imbriqués déjà » ou alors interdépendants ? Ce pourrait être votre réponse ? Plus curieux l’attitude de la communauté scientifique, ils n’aiment pas ça… Il est certain que de nombreuses personnes sont intéressés par les quanta, en dehors du cercle microscopique de l’élite scientifique autorisée ; notre opinion à ce sujet compte aussi à présent (mutation des quanta, chose publié, chose publique). La qualité première de ce livre c’est qu’il dérange, mais il n’est pas le seul, certains livres dérangent c’est bien connu, ils sont faits pour ça !

Niels Bohr (mon préféré, que l’on me pardonne le parti- pris). Physique atomique et connaissance humaine Folio essais 157 Tout public Livre difficile, exclusivement pour ceux qui ont une tête. On t’aime bien Niels, ou que tu sois, sache que l’on te doit beaucoup. Presque tout.

Werner Heisenberg Folio essais 360 La nature dans la physique contemporaine Traduction française de l’œuvre dite « non technique » de Heisenberg. Recueil de trois textes écris de 1949 à 1953 l’un traite de question d’éducation, l’autre du principe de causalité et le troisième de la crise de la technique. Le dernier chapitre « sources Historiques » est un exposé au fil du temps des sciences naturelles moderne, de Johannes Kepler à Louis de broglie. Témoignage de notre époque, que tout étudient devrait connaître.

***

Michel Crozon L’univers des particules Edition Points Sciences S134

Publique averti.(orientation physique des particules.) Vous n’est plus un débutant ! Vous mesurez chemin parcourue, l’été dernier vous ignoriez tout de la physique, vous avez lue « Le Nouveau monde de M. Tompkins » vous avez assimilé la théorie de la relativité et vous êtes initiez à la physique quantique, pour parfaire vos connaissances vous avez lue « Alice au pays des quanta ». Incroyable, vous chercher un livre un peut plus technique, sans retomber dans le travers du professeur Nimbus chiant et ennuyeux. En 245 pages vous avez : Photons, électrons, bosons, leptons, gluons, pions, charme, interaction forte, interaction faible, fonction d’onde, couleur, théorie de jauge, résonance, invariance, symétrie, symétrie chérie et toutes ces choses , plus une petite présentation sympathique, efficace et décontracté en début de chaque chapitre et un petit lexique soyeux à la fin du livre. Que demande le peuple ? Allez roule ma poule c’est bientôt l’été. Cet été je relirais celui la pour la second fois et pour le plaisir.

***

Magazine. Sciences et avenir Hors- série Public averti. N°148 octobre/novembre 2006 Le paradoxe du chat de Schrödinger Toujours pas mort le chat !

C’est bien connu les chats ont sept vies, Comme sept piliers, Ceux ci soutiennent encore notre vieille maison, Quand à lui-même le chat, il va fort bien !

***

Pas encore écrit Tout public. La théorie générale des sciences humaines de la nature et des quanta Edition La Découverte et Avenir Holistique. Enfin le dernier coin du voile est levé, une équipe de chercheurs venus de différents horizons, par un concours de circonstances fortuites, ont mis à jour, ce qui peut être considéré comme … Chacun le sait la parution de cette ouvrage, fit l’effet d’une bombe et pourtant la société dans son ensemble montrait déjà, que les conditions d’une telle découverte était largement réunies … A paraître prochainement, quand les condition seront réunis.

***

Seven pillars of wisdom Pensée pour lui même, à T E L, faute avouée à moitié pardonnée.

Article signé JPB.

Jean-Pierre Boulay,

 

A Propos de l'auteur

ritdelaban

ritdelaban

Directeur général de la publication

Ajouter Un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.