Vivre

Les clowns de Paris en Mongolie Intérieure

 Les clowns de Paris en Mongolie Intérieure

le tapis rouge de Cannes

P1100283

du Vendredi 10 Juin au Mardi 21 Juin 2016

Objectif du voyage des clowns de Paris: participer , avec l’équipe d’Eve et Henri *sourires sans frontière * au festival du Cinéma Chinois donné à Tongliao , sous le sponsoring du ministre de la Culture Chinoise , jumelé avec le Festival du Cinéma à Cannes …..ville dont .le Maire , Juliette Binoche et Gégé ,ainsi que des personnalités du cinéma,et ….nous , serons les représentants…thumbnail_2 Vendredi 10 Juin …21 h :

Les clowns de Paris sont sur le pied de guerre, prêts pour de nouvelles aventures. Nous voici dans l’avion après bien des difficultés pour y parvenir ….

Grèves obligent : du RER qui nous laisse en rade à la gare du Nord , des camionneurs qui bloquent les routes , et le début de l’Euro

en prime …

A Roissy nous avons, peu à peu reconstitué notre équipe toute enthousiasmée par ce départ…

Maintenant donc, nous voguons:

altitude 9449 m , température extérieure : -41° , vitesse au sol 954 km/h

Nous avons survolé la Belgique , et allons vers les états Nordiques et le cercle Polaire , au dessus d’une mer de nuages éclairée par le soleil, qui moutonne….thumbnail_4

Samedi 11 Juin : 4h20 heure Française ; 10h 24 à Pékin…

Nous venons de dormir tant bien que mal , et l’avion se réveille avec un petit café….

Nous survolons Oulan- Bator et la Mongolie, le désert de Gobi et, peu au Sud, Pékin se trouve à 1h31thumbnail_6 de vol…

L’arrivée prévue est à 11h47…

J’essaie de faire quelques photos….les paysages sont grandioses, et on distingue bien les hautes montagnes , avec, parfois, dans le creux des vallées , villages – rares- ou rivières .

Nous devrons, attendre 5h notre correspondance pour Tongliao , lieu de notre destination 18h 15 Gate C13 Nous sommes toujours à l’aéroport de Pékin…

On a traîné , mangé local , essayé de dormir sur une banquette,….

et là, nous attendons l’avion…..non celui de Tongliao , mais de Chifeng , où un bus doit faire 100 km pour atteindre notre destination.

Et la meilleure : on nous annonce que nous dormirons dans des containers !!!!Attendons pour voir….

19h nous partons sur Chifeng, et voilà les clowns de Paris dans le car….

Accueil de stars à l’aéroport, avec pancartes d’accueil, photographes nous mitraillant , journalistes ,et jolies jeunes filles ceignant chacun de nous d’une écharpe en soie bleue (le foulard bleu est offert aux invités de marque)….

Thierry, jeune Chinois de Paris , proche d’Aiming nous a rejoint pour être notre guide et notre interprète durant le séjour…

Le bus est escorté par trois voitures qui clignotent, et nous traversons , de nuit, routes puis chemins empierrés, croisons des yourtes et arrivons enfin dans un presque no man’s land , bien gardé à l’entrée , qui s’ouvre, sur un endroit en apparence , verdoyant…. avec passerelles , et murs bizarres aux couleurs de camouflage…. 22h, nous faisons halte dans un luxueux bâtiment, où des tables et de charmantes jeunes filles nous attendent pour le dîner: excellent….

Les clowns de Paris sont enfin arrivés

Ensuite , à l’assaut des passerelles et des containers , qui se révèlent être des chambres spacieuses , très bien aménagées avec une grande salle de bain et, à l’avant, une grande baie vitrée une terrasse d’où l’on entend croasser des grenouilles…

Dimanche 12 : 4h du ….matin

Le jour me taquine et m’incite à mettre mon blouson pour aller sur la terrasse …

Merveille très progressive de l’aurore : l ‘on devine , avec les reflets roses , l’eau des étangs…

Les collines découpées, en face , laissent peu à peu apparaître des masses importantes de grès , qui, plus tard, se révèleront….

Des roseaux et des cris d’oiseaux , des bruissements d’insectes et du vent…

Peu à peu le paysage se dessine , et l’on découvre des montagnes de sable parsemées de rochers roses…… Un moment magique , que je prolonge avec plaisir jusqu’au lever du jour…

8h : une navette nous attend pour nous conduire vers un somptueux buffet de petit déjeuner à la chinoise: non pas à la fourchette, mais aux baguettes…

10h : dans un kiosque ombragé au mi lieu des sables une répétition musicale , pour des morceaux, Chinois et Français, Alain R. à l’euphonium, Sophie au trombone ,Florence au saxo, Bernard à la flute, Jacques à la clarinette , Alain(le mien ) à la trompette , Patrick à la caisse claire , Christophe à la grosse caisse , et bibi, petites percussions:. un triangle , un tambourin et mes chères castagnettes….

Nous avons été encouragés , applaudis, accompagnés par des chinois du coin ,qui accouraient au son des flonflons dont une petite mamie , et ils donnaient de la voix….

thumbnail_12

Nous dormons donc dans des containers qui, de loin ressemblent à un train ….les terrasses panoramiques surplombent un étang ….tout autour des dunes de sable , des rochers puis l’inconnu…

Après un déjeuner toujours aussi varié et délicieux , et, dans l’après-midi nous errons pour explorer les possibilité du coin :

balades à pieds ou à dos de chameaux dans les dunes , 4/4, ou, plus calme, méditation dans ce coin de Chine hors du temps et du monde

Je vais donc faire des photos des gens pittoresques et souriants qui nous entourent , chameliers , touristes rares , personnel , et chercher de jolis cailloux….la température est excellente: entre 30 et 35° le jour, mais chute la nuit où nous supportons plus qu’une petite laine..

Mais où sommes nous, les clowns de Paris sont perdus dans le fameux désert de Gobi

?? nous ne sommes pas à Naiman, comme prévu, mais à  » Hongshan Yulong Sand Lake international Eco-Culture Reserve « … » Desert and Hot spring resort « , comme l’indique la carte de visite…

il semblerait qu’un problème interne à la municipalité de Tongliao ait annulé l’agrément du gouvernement . Le festival; par la même occasion , a dû, in extremis , puisque les invités et toute l’organisation était programmée trouver d’autres sponsors ,et, d’autres lieux possibles :, ceux où nous sommes !!! ,et, finalement , ce festival du Cinéma a bien lieu,, mais sans caméras, sans projection sans film donc !!….

Ah! les deux jeunes lauréats de la Femis et le jeune cinéaste chinois prometteur doivent être bien déçus …

L’équipe de Cannes est là, Grégoire de Gaulle , neveu de « notre » général est arrivé avec , dans ses bagages , ses photos à exposer, Rémy Aaron, président de  » la maison, des artistes à Paris » doit accrocher des toiles, un artiste Mongol qui peint sur cuir doit présenter ses œuvres , et notre Gégé , et Juliette Binoche sont attendus également , plus d’autres artistes à découvrir lors de la soirée de gala prévue pour Mardi….

à 20h30 ,un concert improvisé sur une scène, installée près de la piscine  malheureusement inutilisable pendant toute le durée du séjour!!).

Nous ouvrons la soirée par un paso , petite formation ,avec Alain et Sophie Roy , Alain,(l’autre) à l’accordéon, caisse claire et , vive mes castagnettes !,

Notre magicien , Henri , entouré de ses clowns épate la galerie, Michel , chanteur de charme , séduit la foule de ses airs seventies …Un mongol , avec ses voix de basse et de contre alto haut perchée simultanées nous emballe sur des grands chevaux fringants….L’atmosphère est chaleureuse, déchaînée, nous dansons , chantons , buvons la bière généreusement disposée sur les tables , festivaliers et personnel de l’hôtel dans une même emphase..super sympa

Lundi 13 23h30

Nous revenons d’une ballade dans une petite ville chinoise distante de 25 km, dont la graphie chinoise du nom ne m’a permis , ni de le déchiffrer , ni de le retenir…..

Il n’a pas été simple d’ obtenir un bus, et de récupérer nos passeports ; mais à 15h30 , après une répétition matinale , un déjeuner avec tables tournantes , nous voici embarqués vers l’aventure…. Thierry fait l’interprète , car un journaliste Mongol , fort sympathique, et participant au festival nous accompagne et nous éclaire sur les us et coutumes, l’éducation, dans son pays…Nous avons également fait connaissance avec Madame Li , qui habite Nice…elle va gentiment nous aider dans le déroulement du séjour, nous servir d’interprète … Tout d’abord nous mesurons l’isolement dans lequel se trouve notre site, avec, comme accès, des pistes et des routes en construction , plutôt chaotiques ; des dunes et des montagnes l’entourent, puis peu à peu apparaissent yourtes d’habitations (de chantiers) ou touristiques , et des champs cultivés et quelques troupeaux épars…

Etonnamment, peu de voitures dans ces avenues…et, à notre descente de bus, nous photographions la façade de la boutique en face afin de nous repérer, car pas question de lire les adresses des devantures, écrites en Mongol, ce qui est du chinois pour nous !!

 

La petite ville dans laquelle nous pénétrons a des rues tracées au cordeau , de larges avenues arborées , bordées de hauts immeubles , avec de petites boutiques à leur base , avec tuyaux, balais, serviettes qui sèchent et matériaux divers….tout est identique partout, ne cherchez pas l’authenticité et le pittoresque….les vieilles maisons d’antan , rasées, ont fait place au gigantisme…

Je déambule armée de mon appareil de photo , et je rencontre des gens souriants , des parents qui me mettent leurs enfants dans les bras , des petites mamies ou des papis lézardant , assis au soleil sur les marches des devantures : tous posent très volontiers , mais aussi me photographient avec leur portable….nos échanges verbaux sont très limités , et je m’en tire en leur montrant les pictogrammes de mon T.shirt du festival , avec les drapeaux de nos deux pays réunis…

Dans une petite boutique J’ai acheté des bracelets et des colliers qui font très mongol…

On nous propose ,au retour, une option  » dîner Mongol typique dans une yourte », et nous y adhérons tous, naturellement….nous, c’est à dire l’équipe d’Henri, mais aussi Grégoire , ceux du cinéma, et , maître de cérémonie , le sponsor qui nous sert également de cicérone et nous initie à la délicieuse cuisine locale , faîte de laitages, de viandes grillées et de mets multiples.

Notre chauffeur nous regarde manger …..il faudra que nous ayons fini pour qu’il accepte enfin de passer à table, se contentant de peu ,qu’il mange goulûment, car il a certainement très faim….

Il paraît que demain, Mardi le festival débute….nous y jouerons, musique et clowns.

Mercredi : conditionnel , car, ici, rien n’est sûr ….nous sommes là pour découvrir…puis nous pourrions aller à Pékin, paraît-il…..nous sommes là pour voir !!

( Mardi 14 )ou plutôt Mercredi 15…0h30

Les clowns de Paris sont prêts, le grand jour est arrivé.

et bien ce Mardi a débuté, après le petit déjà par une longue répétition, de 10h à 12 h car nous avons aussi joué pour Aiming, notre correspondante chinoise , apparaissant enfin , désireuse d’entendre les airs pour les sélectionner :p1100042

1- le pot poup1100083rri français

2-la chanson chinoise Aobao Xianghui , typique d’ici….

A 15h , mise au point sur la grande scène , sise en face des dunes , pas loin des chameaux et des 4/4

 

 

 

 

thumbnail_49

A 18h, tenue chicos , pour le A 18h tenue chicos pour le vernissage des expositions …( les artistes ont bien récupéré leurs œuvres qui ont été accrochées dans la journée).thumbnail_48

Inauguration du festival et vernissages avec donc les personnalités ,le maire de Cannes et son épouse , les artistes et Aiming

thumbnail_51.jpg

Des invités de marque ont des tenues fabuleuses ; Loboutin semble faire fortune ici , robes longues et falbalas , bijoux .

Des photographes chargés de lourds objectifs mitraillent..dont une surprenante jeune chinoise en tenue rose bonbon , de haute couture et de longs cheveux blonds .

Des limousines vont, peu à peu nous conduire, ainsi que les personnalités , au  » tapis rouge « , bien rouge, bordé de panneaux représentant Cannes avec le port et ses bateaux , ici en plein désert…

dsc01995

thumbnail_52

Pendant notre parcours sur le tapis rouge , nous sommes filmés et le film apparaît sur des écrans géants, de part et d’autre de la scène…puis nous signons sur des grands panneaux….les vedettes, vous dis-je !!! dans le public, notre Juliette, mais pas encore de Gégé national, il est en retard….

P1100118.JPG

Enfin le spectacle commence ; une troupe de danseurs russes fabuleux, aux costumes superbes , des chanteurs , chinois , de grand talent et de grande renommée , semble-t-il, chinois , de grand talent et de grande renommée.

Nous, bien franchouillards , avec nos marinières, bérets basques et foulards, nos clowns hilarants, et, bien sûr , notre Henri et ses tours magiques, les clowns de Paris,  Eve et son tour de chant !!

Deux chanteurs français talentueux, Cécilia Cara ( vedette de la comédie musicale « Roméo et Juliette), et un autre charmant interprète(désolée d’en avoir oublié le nom), ah oui Cyril Nicolaï  ( Autant en emporte le vent et Roméo et Juliette) qui interprète   » notre Dame de Paris  » , puis , tous deux chantent ensemble aussi en chinois, le thème principal de Roméo et Juliette……. Deux artistes que nous connaissons bien pour avoir partagé des scènes chinoises ensemble.

Le spectacle se prolonge , car les intervenants sont nombreux….et tout se termine comme d’habitude en Chine par un gigantesque « diner-buffet ».

Nous allons ensuite faire un gros dodo, mais il paraît que certains ont poursuivi la fête , jusqu’à 1h30 du matin, de façon fort sympathique et dynamique ….

Mercredi 15-15h

De notre terrasse au milieu des chants d’oiseaux , du balancement des roseaux.

 

Epiques, les discussions et les palabres pour sortir de notre farniente : oui, littéralement farniente!

Rien à faire dans ce chaud désert , hors les chameaux et les dunes….et pourtant, je suis persuadée qu’il y a dans les environs des lieux dignes d’intérêt: anciennes demeures royales, vestiges du passé,; ici, parait-il, le premier dragon Chinois sortit des eaux du lac de Yulong, pas l’étang qui nous fait face, mais un grand lac , qui est, je suppose en regardant la carte , derrière les dunes qui bordent nos chambres.

A l’époque Néolithique, ici se développait la culture Hongshan , caractérisée par des poteries peintes, en forme de bols, de bassines, de jarres à fonds plats…Des pierres étaient taillées pour constituer des outils agraires et des ossements prouvent le développement d’ une vie semi sédentaire alimentée par la pèche , l’élevage, avec des animaux domestiques.

Le petit musée , dans le bâtiment de réception de l’hôtel présente joliment des objets résultant de fouilles ; on y voit notamment , découvertes en 1935 , ces curieuses formes de bracelet ouvert , avec une tête de dragon en jade , représentant donc cette divinité dragon serpent , sortie des eaux du lac , premier des dragons en Chine , symbole de cette culture Hongshan….. et représentée partout sur les bannières en ville….

Tout cela laisse supposer qu’il y a beaucoup de choses à voir, mais encore faudrait-il que les organisateurs les connaissent !, Certains viennent pour la première fois en Mongolie , et notre changement de destination précipité n’a certainement pas permis des investigations….

Nous sommes, il est vrai, dans un festival de cinéma, sans projecteur ni projections….nos deux jeunes lauréats de la Femis doivent être bien déçus !… Bon nous avons tous foulé le tapis rouge et c’est déjà ça de gagné!!!

Bref, rien à faire, vous dis-je , dans ce désert…..

La révolte grondait, ce matin, après la conférence de presse de Juliette Binoche , dans l’attente d’une entrevue avec Aiming ….At last , Henri a obtenu une excursion pour demain Jeudi…mais ce soir, on refait le spectacle …l’assemblée sera réduite, car beaucoup d’invités sont repartis….

En attendant , nous allons, avec les moyens de bord, nous faire un apéro à 18h au kiosque…

Vendredi 16 13h30

thumbnail_61.jpg

Nous roulons….vers où ?? Vers Pékin , mais nous ferons étape à Chengde, ah oui, réflexion faite , nous ne sommes qu’à 7h de route de Pékin ( un peu plus de 350km, je crois ) Les bagages…. ont été bouclés hier , à 2h du matin, après le spectacle…

Le trajet par route nous permettra, outre la découverte de beaux paysages de visiter Chengde , ancienne ville impériale, où nous pourrons faire de belles excursions , découvrir temples et pagodes …..

Nous admirons de grandioses chaînes de montagne , des défilés avant d’atteindre notre destination….

A 16h22 , à « chengde mountain resort  » une guide prend globalement et rapidement nos billets, car le télésiège qui doit nous conduire au sommet d’une montagne où se trouve un gigantesque rocher vertical sur un bloc de grès rose , s’arrête à 17h..

.

 

thumbnail_65

nous survolons des montagnes russes : montées, descentes à n’en plus finir…nous savons que nous devrons revenir à pieds, ce qui s’annonce problématique….

Après l’ascension à la pierre avec de belles marches de pierre ( comment sont-elles arrivées là ?), nous commençons à descendre, pédibus, à remonter, à redescendre , sur des chemins parfois presque impraticables…des mulets chargés de dalles, de gravats nous demandent passage….nous comprenons qu’ils sont les ouvriers chargés des marches….ils ont encore du boulot !!!

Trois heures seront nécessaires pour regagner le bus , ( si j’aurais su, j’aurais pas venu ….mais, en conclusion, j’aurais manqué quelque chose car cela valait la peine….).

Les pagodes croisées étaient fermées….Demain nous devons poursuivre les visites. Les valises restent dans le bus et nous n’avons qu’un petit  « baise en ville » !

Le dîner à l’hôtel se termine par le gâteau surprise d’anniversaire pour Henri qui ajoute un printemps à sa collection….tout le monde chante !!!

Merci Madame Li pour cette initiative !..très sympa !

Vendredi 16h05 sur la route entre Chengde et Pékin….

Donc ce matin, nous sommes repartis à l’assaut des temples :

Potala du Panchen Lama , à l’influence Tibétaine certaine, avec ses fenêtres trapézoïdales, les espèces de cheminées en forme de grosses cloches, sur les toits, les mats aux multiples fanions votifs multicolores , battus des vents, les moulins à prières , des parcs royaux ou impériaux aux espèces rares et vénérables l et temples , pagodes ,peintures à fresque magnifiques, malgré leur âge séculaires…. Bref, un émerveillement!!!…..

et puis retour au bus, où beaucoup d’entre-nous somnolent ; dommage, car le paysage est splendide, surtout quand se profilent à notre gauche les créneaux de la grande muraille dominant la ligne de crête..

L’entrée sur Pékin est problématique, avec ses embouteillages ,mais nous atteignons enfin l’hôtel Phénix , luxueux et très confortable….de belles chambres , mais le plus rigolo, c’est la paroi de verre qui la sépare de la salle de bain….point besoin d’être à Amsterdam; pour se mettre en vitrine….Fort heureusement un store peut venir judicieusement préserver notre intimité….

Samedi et, Dimanche , nous « faisons » du Pékin » !

Plus de spectacle en vue, la liberté d’explorer la ville et ses ressources; palais multiples , marchés pittoresques , quartiers à l’ authenticité restaurée , et  » magasinage » plein de tentations…

Des groupes se sont formés en fonction de l’objectif désiré :

-certains, qui viennent pour la première fois ne pourront tout visiter, tout explorer, mais s’émerveilleront devant la découverte d’une telle civilisation : cité interdite, temple du ciel, palais d’été , temple des lamas…..

-Ceux qui ont déjà pratiqué  » sourires sans frontières  » à Pékin délaissent les visites culturelles pour courir marché aux perles, moderne , ou celui aux antiquaires , avec des trouvailles …

Marché aux insectes, ou les scorpions embrochés vivants , agitent leurs pattes avant de se faire griller , hippocampes et sauterelles également, mets dont les chinois se délectent…

-Il m’ a été dit qu’un certain d’entre nous , voulant recourir aux mains expertes de masseuses en avaient mal évalué la force et s’est fait pratiquement tabasser….

Lundi 20, c’est le jour du départ…17h15

Nous sommes assis dans de gros fauteuils confortables au bar l’hôtel…certains regardent l’euro à la télé…d’autres somnolent…

Nous avons ce matin descendu et regroupé les bagages , puis profité de cette dernière journée pour une ultime évasion pékinoise…

 

Et maintenant nous devons nous rassembler pour prendre le bus qui nous conduira à l’aéroport…

Madame Li veille sur nous et compte ses moutons..

.une surprise , à moitié révélée : notre dîner sera du  » canard laqué « , tradition oblige….

Le bus confortable s’engage dans les méandres et les entrelacs de la ville , nous avons presque l’impression de faire du sur-place , et l’arrivée nous semble compromise !!

Nous arrivons enfin au luxueux restaurant : la surprise ! nous ne nous attendions pas à une telle réception, dans une salle privée, avec des hôtes charmants et attentionnés :
P1100262.JPGrien de moins que Monsieurthumbnail_88Long Yuxiang , président du centre de communication culturel international de Chine , et, à mes côtés une charmante dame dont je suppose les fonctions importantes , pleine d’attentions…

Nous sommes répartis en trois tables , émaillées de personnalités….toasts, discours….puis, au cours du repas , des intermèdes musicaux avec Michel à la guitare, Bernard au saxo et Alain à l’accordéon…

.Nous chantons, dansons ensemble , de façon spontanée et conviviale…..bien sûr, de nombreux photographes fixent la scène….C’est vraiment un bouquet final inattendu , qui vient clore magnifiquement ce voyage dans l’Empire du Milieu…

Mardi 21 Juin…

thumbnail_2thumbnail_91

Nous avons bien mérité notre avion…nous l’avons attendu 3h en salle d’embarquement, car nous sommes partis à 4h30 du mat et non à 1h30 comme prévu !

Petits dodos difficiles, collations d’usage . le voyage se déroule bien…et doit se terminer à 9h , heure française , 15h, heure biologique chinoise pour nous….

Une remarque: 21 Juin, solstice d’été, et fête de la musique !!!

Nous récupérons nos bagages , et je pense que chacun est heureux de rentrer chez soi…

Ce fût une très belle aventure humaine et culturelle….

Dormir, au bout du monde, dans un container de luxe avec des aurores colorées sur les étangs bruissant ,d’où surgit le premier dragon de Chine , au milieu des dunes de sable parsemées de grès roses……Participer à ce pittoresque festival du cinéma , sans film,le dîner dans des yourtes , crapahuter sur des chemins escarpés parsemés de forêts millénaires et de pagodes , danser la java avec le directeur de la culture …..n’est-ce pas une aventure extraordinaire ???

thumbnail_78

Un grand MERCI à Aiming , l’instigatrice du projet , mais , surtout, mille et mille MERCIS à Henri et Eve, inquiets pour le déroulement incertain du programme , et insufflant l’énergie pour vivre cette belle aventure… Eve , une des plus jeunes d’entre nous, mais notre petite mère à tous, veillant avec préoccupation , malgré les problèmes, au bon déroulement et au confort de chacun avec bienveillance et efficacité Henri, soucieux de la qualité des prestations avec beaucoup de professionnalisme …Vive les clowns de Paris

Et merci à vous tous pour votre entrain et votre bonne humeur..merci, amis anciens et nouveaux amis …et….prêts pour une nouvelle aventure ???

Nicole Polge

Association Sourires Sans Frontières

Nous contacter: souriressansfrontieres@gmail.com

Concernant ces publicités

Occasionnellement, certains de vos visiteurs verront une publicité ici.
Vous pouvez masquer complètement ces publicités via la mise à niveau vers l’un de nos plans payants.

A Propos de l'auteur

ritdelaban

ritdelaban

Directeur général de la publication

Ajouter Un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.