Vie culturelle Vivre

Japon, Sanctuaires, temples et jardins un voyage initiatique

Japon, Sanctuaires, temples et jardins

Sanctuaires, temples et jardins

Temples aux toits d’or, temples d’une pure simplicité, sanctuaires respirant la tranquillité et jardins d’un absolu raffinement… Lesquels préfèrerez-vous ?

Somptueux temples bouddhistes côtoyant d’autres qui incarnent la quintessence d’une élégance architecturale discrète par la suppression de la plupart des éléments décoratifs. Sanctuaires Shinto majestueux et paisibles nichés dans la verte pénombre d’un bois… Il y a tout cela au Japon. Ils surgissent des lieux les plus inattendus, et certains se cachent même dans les villes les plus imposantes comme Tokyo ou Osaka. La construction d’un grand nombre d’entre eux remonte à près d’un millier d’années. Le Shinto, l’ancienne religion indigène qui est restée ancrée dans le territoire japonais, centrée sur le culte des ancêtres et l’harmonie avec la nature, coexiste avec le Bouddhisme qui, arrivé du continent asiatique au sixième siècle, enseigne l’éveil spirituel et le salut grâce au renoncement et à l’ascèse. Shinto et Bouddhisme restent fondamentaux pour les Japonais contemporains et sont toujours des sources d’inspiration culturelles et esthétiques.

Mis à part les édifices eux-mêmes, les images bouddhiques qu’ils contiennent et les jardins des temples sont à eux seuls de splendides œuvres d’art. Les jardins japonais sont connus dans le monde entier pour reproduire avec un raffinement sans égal toute la beauté de la nature dans le cadre d’un espace limité. Asseyez-vous sur la véranda d’un temple et oubliez le temps en vous plongeant dans la contemplation du jardin. Rien n’est plus simple alors que d’oublier la réalité et de savourer l’exquise lenteur que prend le temps. Depuis les temps anciens, les pèlerinages organisés dans les temples et les sanctuaires ont été pour les Japonais un loisir apprécié et sont en fait précurseurs du tourisme d’aujourd’hui. C’est une expérience sans égale qu’il vous faut goûter.


A visiter

Temple Kinkakuji « … Mon père, qui était un prêtre bouddhiste de la campagne et qui étaitéconome de ses mots, avait l’habitude de me dire que rien, dans ce bas-monde, n’égalait la splendeur du Kinkakuji. » (extrait du Pavillon d’Or, roman du célèbre écrivain Yukio Mishima)

Kyoto-Nara

Le Grand Bouddha de Kamakura Cette statue du Grand Bouddha symbolise dans le monde entier l’ancienne capitale, Kamakura.

Tokyo et ses environs

Le Jardin Est Ce jardin japonais traditionnel, situé dans l’enceinte du Palais Impérial, est ouvert au public. L’entrée est libre.

Tokyo et ses environs

Temple Ryoanji Le Ryoanji est renommé pour son « jardin paysager sec », mieux connu sous le nom de « jardin de pierre » et qui donne, grâce à un arrangement de rochers et de sable blanc, une représentation symbolique de la nature.

Kyoto-Nara

Article paru sur le site de » l’Office National du Tourisme Japonais »

Office de tourisme national japonais

Ikuko NAGAO

Adresse : 4, rue de Ventadour

75001 Paris FRANCE

Tel (direct):0142962961

A Propos de l'auteur

ritdelaban

ritdelaban

Directeur général de la publication

Ajouter Un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.