Vivre

Hypnose: Les Étapes du deuil Par Eve-Elisabeth Martin Hypnothérapeute.

Eve-Elisabeth Martin Hypnothérapeute, coach certifiée en Programmation Neuro-Linguistique

Je m’appelle Eve-Elisabeth Martin et je suis hypnothérapeute spécialiste en PNL (Programmation Neuro-Linguistique). Je vais aujourd’hui vous parler du deuil qui représente l’une des étapes les plus difficiles de la vie. Chacun est appelé à le vivre à un moment ou à un autre.

Bien que la mort soit inévitable, la perte d’un ami, d’un parent, d’un enfant… est un moment particulièrement difficile à surmonter et cela quelles que soient les conditions du décès.

Il en résulte un véritable traumatisme émotionnel comme d’une certaine manière un ras de marée nous laissait là échoué, complètement ébété. Evidemment plus l’attachement aura été fort plus le poids de la disparition sera douloureux.

Un processus de deuil dit « normal » permet à une personne de s’accorder le laps de temps suffisant pour se reconstruire intérieurement et se résigner à accepter la situation.

Il arrive fréquemment aussi que la personne survivante reste bloquée à une des étapes du processus de deuil. Dans ces cas-là le processus est interrompu et la personne peut facilement rester dans la profonde tristesse pouvant mener bien souvent à la dépression.

En tant qu’Hypnothérapeute, j’interviens auprès de la personne endeuillée lorsque, malgré le soutien des proches, le processus est ressenti comme « TROP » long ou « TROP » douloureux. L’objectif est d’accompagner la personne survivante à se reconstruire et à retrouver le goût de vivre.

 

Perdre quelqu’un qu’on aime est un événement dévastateur et bien souvent on ressent un état de dépression plus ou moins intense. où se mêlesidération, de colère, de tristesse, sentiment d’injustice, désespoir, incompréhension et même de la culpabilité.

Tout est remis en cause: l’entourage, soi, le sens de la vie…Certaines personnes vont également ressentir un sentiment d’abandon et en vouloir au défunt d’être parti trop tôt.

Sur le plan social, les personnes en deuil peuvent chercher à s’isoler lorsque le contraste entre la joie de vivre du monde alentour est trop important par rapport à lapeine intérieure vécue. En plus de ressentir une grande lassitude, les troubles psychologiques liés au deuil peuvent se manifester physiquement par une perte d’appétit, des troubles du sommeil, une plus grande irritabilité et des problèmes de concentration, entre autres symptômes qui peuvent avoir un impact inconscient jusqu’à la maladie. Dans le pire des cas, la dépression peut mener au suicide lorsque le sentiment de fuite et les doutes prennent le pas sur l’envie de se battre et d’accepter une douloureuse séparation.

spring-276014_960_720

Connaissances, familles, se perdent en phrases qui font mal et aux intentions des plus maladroites. Même s’il y a une bonne volonté évidente. L’on peut perdre progressivement familles, amis, connaissances; qui, après avoir souhaité aider, désorientés; préfèrent se retirer. Le choix de faire une thérapie vient de la volonté de la personne qui traverse l’épreuve. Peu d’assistance et de compréhension, et d’ailleurs la société occidentale, n’accorde que très peu d’attention aux endeuillés et ainsi que quelques jours de deuils…

Se jeter dans une hyperactivitée qu’elle soit professionnelle, sportive, soirée de bringues ou autre n’est qu’une fuite qui reviendra sous diverses manières, même trés longtemps plus tard, il est également possible que cela « emmerge » des années plus tard.

 

L’hypnose pour faire son deuil à son rythme, en douceur et dans le respect

La mort étant une rupture définitive si l’on est l’on athée, et même si l’on est spirituel ou que l’on soit croyant et/ou pratiquant; le chagrin reste une épreuve voir une tragédie dans un premier temps. il est souvent difficile de se concentrer sur autre chose que des sentiments négatifs et malheureux lorsqu’un être cher nous quitte. Comme un réflexe d’autodéfense, le cerveau va ériger différentes barrières psychologiques pouvant empêcher tout processus de changement pour s’accrocher au passé, confinant ainsi la personne en deuil dans son chagrin. C’est un traumatisme. La vie ne sera plus jamais la même.

Il n’est pas rare qu’une personne attende le retour de cet être, un peu comme s’il était parti… longtemps… Alors que certains pourront « revivre » après quelques semaines, d’autres mettront des mois, voire des années pour y parvenir. Le rôle de l’hypnothérapeute sera ainsi d’accompagner les personnes en deuil à entrevoir de nouvelles perspectives, à « digérer » pour prendre les chemins de la résilience.

Le travail psychologique consistera également à faire accepter l’absence de la personne décédée sans pour autant chercher à l’oublier. Au même titre qu’une cicatrice, la blessure doit se refermer, mais sa présence restera gravée… malgré cela, de nouvelles perspectives commenceront à se poindre… dans le respect de votre relation de l’être parti.

 

Par ailleurs, la mort peut aussi entraîner un déséquilibre organisationnel dans la vie courante, notamment pour les personnes qui perdent leur conjoint ou un proche particulièrement présent au quotidien. Le chamboulement dans les habitudes constitue alors une source importante d’angoisses diverses d’autant plus qu’unsentiment d’impuissance se dégage souvent de cette situation.

La culpabilité peut être un véritable frein si elle n’est pas entourée. L’hypnose permettra aux personnes en deuil de prendre conscience de leur capacité de résilience et de retrouver la confiance en soi qui s’est effritée durant ces moments tragiques. La thérapie par l’hypnose est aussi un excellent moyen de se calmeret de mettre en repos son esprit de manière plus sereine…

Faire ses adieux au défunt grâce à l’hypnose

Il peut être plus difficile de faire son deuil lorsque la mort d’un proche est trop soudaine dans la mesure où le sentiment de ne pas avoir eu le temps de lui faire ses adieux va prendre le dessus sur le processus de reconstruction. Il serait bon de comprendre qu’il n’est pas bénéfique pour l’équilibre d’une personne derefouler ses émotions au risque de les voir ressurgir plus tard avec encore plus de force et de frustrations et peut laisser une personne bloquée dans le passé.

L’hypnothérapeute veille alors à orienter le travail thérapeutique dans le but de permettre à l’inconscient de dire au revoir au défunt. Il ne s’agit en aucun cas de spiritisme. Les techniques d’hypnose permettront tout simplement aux patients de laisser tomber les barrières psychologiques qui empêchaient de dépasser la douleur afin de pouvoir s’exprimer pleinement, de se libérer de ses regrets et d’être en paix avec soi-même.

Chaque personne vit et gère son deuil à sa manière. Toutefois, les possibilités offertes par l’hypnose pour sortir d’une situation psychologique difficile sont insoupçonnées. Suivre une thérapie par l’hypnose vous aidera ainsi à trouver les ressources qui sommeillent en vous pour continuer à avancer sur votre chemin.

Source de l’article

A Propos de l'auteur

ritdelaban

ritdelaban

Directeur général de la publication

Ajouter Un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.