Vie culturelle

Beijing 2008 à 2017, années Champagne !

Philosophie chinoise

Il y a 2400 ans en Chine Laozi découvrait la fluctuation du vide. Il y a un siècle déjà, en Europe Max Planck en fit la démonstration.

Laozi sur son bœuf bleu – JPB

Tao Té King Chapitre 25

Quelque chose de confus et mélangé était là avant la naissance du ciel et de la terre.

Fait de silence et de vide.

Seul et immobile circulant partout sans s’user, capable d’être la genèse de l’univers.

Son nom reste inconnu, on l’appelle Tao et pourquoi pas, grand absolu.

Grand car il y a expansion, expansion toujours plus loin.

Grand se réfère au symbole.

Le symbole se réfère à ce qui est lointain.

Ce qui est lointain se réfère au retour.

Ainsi grande est la voie, grand est le ciel, grande est la terre, grand l’être.

Dans l’univers existent quatre grandeurs, dont l’être.

L’être humain se modèle sur la terre, la terre sur le ciel, le ciel sur la voie et la voie demeure naturelle.

Laozi (Lao Tseu)

Grand Millésime 2008 : l’Année du Rat, de la Chine Olympique et de la Physique.

– Le rat de feu qui sort du grenier – JPB

l’Année de la Chine olympique.

Les jeux Olympiques vont-il faire prendre conscience du potentiel immense que représente la pensée Chinoise ?

Ce potentiel, le monde commence à s’en rendre compte, mais reste à savoir si les chinois eux -même en ont vraiment conscience ? Il faut bien l’avouer ces derniers s’en moquent, à par Confucius. Ils abandonnent sans état d’âme leur ancienne culture, rupture consommée après 3000 ans d’histoire.

Laozi comme beaucoup d’autres ne sont pas perdus pour autant, ils font désormais partie du patrimoine mondial.

De ces jeux attendus comme l’évènement marquant de ce début de siècle, naît aussi une contrainte d’exemplarité, vitrine passagère de la communion des peuples ; la trêve des jeux, comme le veut la coutume depuis la plus haute Antiquité, sera-elle respectée ? Un grand pays ne peut manquer à cela…

Parfois il suffit d’un rien pour que le temps ne se gâte et que la pluie ne s’invitât inopinément ?

L’eau et le feu ne s’opposent pas, cette sentence est écrite dans le grand livre du temps.

Flamme olympique et eau du ciel ainsi vont les choses, du proche au lointain, comme le bruissement des ailes d’un papillon.

Le ciel a ses caprices, la voie demeure naturelle, faire avec et parachever les changements, cela se nomme « mutation ».

– La Physique Européenne – JPB

l’Année de la Physique.

Dans le ciel séjourneront bientôt les yeux de Planck, c’est en effet cette année que sera mis en service le satellite cosmologique Européen Max Planck qui sera lancé par la fusée Ariane 5. Cet observatoire du rayonnement de fond cosmologique devrait nous en dire un peu plus sur ce qui est considéré comme le début de notre petite bulle de vie qu’est l’univers dans lequel nous évoluons, Big-bang ou autre chose ?

Pourquoi pas fait suprême « T’ai Ki » mis en action du Yin et du Yang (de l’antimatière et de la matière) à partir des fluctuations du vide quantique. L’hypothèse est prise un plus au sérieux aujourd’hui qu’hier, car il faut bien l’avouer la théorie du big-bang commence à battre de l’aile et plus personne n’y croit vraiment ou juste comme un épiphénomène.

C’est aussi cette année que l’union européenne se dote du plus magnifique instrument de la physique moderne le LHC (Large Hadron Collider du Cern). Le superbe accélérateur de particules de 27 Kms de circonférence qui devrait fournir une base expérimentale à ce qui est encore qu’une suite d’équations, car c’est au plus profond de la matière que se trouvent les réponses aux questions portant sur ce qui anime l’univers dans son ensemble, le cosmos.

Deux ustensiles qui sont indispensables à la traque de cette mystérieuse matière noire et autre énergie sombre.

A peine acquis le lumineux se révèle subséquemment, l’obscur pleinement souverain, rien d‘étonnant à cela…

Toujours en quête d’une certaine symétrie perdue aux confins de notre genèse, la physique moderne aspire à la complétude et à la recherche, quoi d’étonnant à cela ?

l’Année du Rat nous interpelle !

Va- t’on enfin savoir ce qu’il est advenu du chat ?

– Le rat de feu et la baguette magique, le chat est vivant ! –

En hommage à celui qui fit la plus grande découverte de tous les temps.

– Deux écuyères montées sur les chevaux du vent saluent la performance-

« le quantum d’action » qui augure l’ère de Planck.

Et que prenne forme « le rêve du papillon ».

Article attribué à : Harry Covert et Barbara Mouse

***

Encore dans les kiosques à journaux : Hors série N°242 Magasine Science et Vie L’univers Aujourd’hui, Ses mystères, son histoire, son architecture.

En gerbe, une explosion de couleurs.

Il se lâche chez science et vie, les illustrations sont superbes, le ton moins académique, le format agréable et sympa.

A lire aussi. Application du TAO TE CHING MANTAK CHIA et TAO HUAMG Porte ouverte sur toutes les merveilles Application du TAO TE CHING GUY TREDANIEL EDITEUR

A Propos de l'auteur

ritdelaban

ritdelaban

Directeur général de la publication

Ajouter Un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.