Vie culturelle Vivre

Banquet royal à la Cour de Corée

Banquet royal à la Cour de Corée

SÉLECTION WORLD MUSIC

Festival d’Ile de France

Banquet royal à la Cour de Corée

> Centre National des Arts Traditionnels Coréens

> dimanche 26 septembre 2010 à 20h30 , Musée du quai Branly, Paris (75) Présentation

Sous la dynastie Joseon qui régna sur le pays du matin calme durant 700 ans, les rites et la musique tiennent une importance toute particulière. Les banquets sont des moments précieux, empreints d’un incomparable raffinement où la beauté et la majesté des gestes, des chants et des danses concourent à l’harmonie et à la sérénité.

Les archives royales ont conservé trace des plus fastueuses de ces cérémonies. La prestigieuse compagnie du National Gugak Center de Séoul nous invite ici à revivre celle offerte en 1795 par le roi Jeong-Jo en l’honneur de l’anniversaire de la reine mère. Vêtus du hanbok d’apparat, amples vêtements de soie de couleur vive, les musiciens de l’orchestre accompagnent les danses, les offrandes ainsi que la présentation des plats et du vin, point culminant de la cérémonie.

Cithares et percussions rythment les mouvements jusqu’à l’épure dans une coordination proche de la perfection. Dans ce rituel codifié, fortement marqué par le confucianisme, le banquet est l’occasion de célébrer la concorde entre les sujets et l’allégeance au souverain.

En ouverture de ce concert vous accueilleront la danse populaire et théâtrale du Pangut, interprétée au son des tambours, et le chant hypnotique du Pansori, forme épique et dramatique. Cet avant-goût musical unique vous donnera également l’opportunité de déguster des trésors de la gastronomie coréenne, réputée l’une des meilleures au monde.

SÉLECTION WORLD MUSIC

Festival d’Ile de France

Banquet royal à la Cour de Corée

> Centre National des Arts Traditionnels Coréens

> dimanche 26 septembre 2010 à 20h30 , Musée du quai Branly, Paris (75) Programme

Malgré les influences des puissants voisins chinois et japonais, la culture coréenne a su développer des singularités exceptionnelles s’appuyant sur des musiques millénaires et des traditions raffinées qui mêlent danse, théâtre, calligraphie et festin. Les deux soirées proposées offrent au spectacteur l’occasion d’un voyage dans le temps et de revivre la cérémonie offerte par le roi Jeong-Jo pour le soixantième anniversaire de sa mère, la reine Heongyeong. Banquet mêlant faste et finesse, spectacle mariant les cithares et les percussions, les chants et les danses traditionnels, le repas et la cérémonie du thé, elles présentent et préservent un art complexe influencé par la doctrine du confucianisme.

Outre la cérémonie très codifiée où les hangboks royaux, larges vêtements de soie, défilent délicatement, l’ensemble du National Gugak Center présente d’autres formes d’art extrêmement importantes pour leur culture. La première est le Pangut, dérivé du pungmulgu, une pratique musicale dans laquelle le danseur et sa percussion ne font qu’un, virevoltant dans un ballet enivrant. La seconde est le Pansori, un chant épique précis et exigeant prenant toute son ampleur grâce au dialogue s’installant entre le chanteur et le percussionniste. Le National Gugak Center travaille depuis plus de soixante ans à la recherche, la transmission et la préservation de la culture musicale coréenne. Il a formé plusieurs générations de musiciens qui donnent aujourd’hui des représentations et mènent des ateliers à travers le monde. Lieu

> Musée du quai Branly En collaboration

A Propos de l'auteur

ritdelaban

ritdelaban

Directeur général de la publication

Ajouter Un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire