Vivre

Accueil du site > Asie et culture et culture d’extrême orient > Spectacles, et infos culturelles d’asie

expo photo « réalisation du rêve des trois gorges »( les carnets de Lila Pik)

expo photo « réalisation du rêve des trois gorges », mais c’est quoi ? c’est où ?!!!

18 mai 2011- 19h au Centre Culturel de Chine à Paris : vernissage dans un Paris chauffé par un soleil estival.

En écoutant l’allocution officielle, pas de quoi rêver sur les trois gorges … grand projet hydraulique bla bla, Yang tsé blabla grandiose blabla hyper moderne blabla miracle de l’ingéniérie hydroélectrique blabla esprit héroïque du peuple chinois … mmm.

En gros, un énooorme chantier de construction sur le Yang Tsé qui a duré 17 ans pour protéger des inondations, produire de l’électricité et permettre la navigation. Résultat : un barrage, une centrale hydraulique et une écluse navigable.

Un photographe, Ouyang Weihong, a suivi le déroulement de ces travaux colossaux. Et c’est une partie de ces photos qui sont exposées.

Bien … Sur le moment, un doute m’envahit : pour avoir connu (dans une autre vie !) quelques chantiers industriels, j’ai du mal à penser qu’on puisse extraire du beau dans un tel contexte. C’est sûr, on va voir des photos de travaux où la lumière ne sera pas optimale, où dans le cadre il y aura une foultitude de choses qui gâcheront la prise de vue, des grues, des camions, des citernes, des structures métalliques, des câbles, de la poussière, de la boue … certes, la mémoire visuelle d’un grand projet industriel mais sûrement pas d’émotion artistique. Donc à recommander exclusivement aux ingénieurs fanas de construction !!

Et bien, pas du tout !!!! le travail photographique que j’ai découvert m’a carrément sidérée ! Les photos sont belles, puissantes. Elles saisissent différentes étapes de l’ouvrage d’art dans sa verticalité, son horizontalité, sa singularité. Toute la vie du chantier est là, bruissante et fluctuante : Les pelleteuses, le nuage de poussière, les ouvriers, les containers, les grues, les échafaudages…, et pou rtant l’objectif la fixe en une composition unique, esthétique et intense. Les angles de vue et le cadrage sont travaillés en finesse. Ce sont des photos d’une grande qualité qui dépassent largement le cadre du reportage. Venez rêver devant les photos de Ouyang Weihong, jusqu’au 15 juin, au Centre culturel de Chine, 1 bd de la Tour- Maubourg, Paris 7ème.

A Propos de l'auteur

lilapik

lilapik

Ajouter Un Commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Laisser un commentaire